.
.

Le triomphe de la vérité

.

Solution à la crise politico-sociale au Bénin: Social Watch Bénin rejoint Tévoédjrè et appelle à la création d’un cadre de concertation nationale


Vues : 24

gustave-assah-4La société civile béninoise par la voix du Président de Social Watch Bénin, Gustave Assah, a lancé le vendredi 21 Avril 2017 à Cotonou, un appel solennel à la mise en place d’un cadre de concertation sur les questions urgentes de la nation, à toutes les forces vives de la nation béninoise pour un nouveau consensus national autour des grands enjeux de développement du Bénin. Cette concertation sera organisée sous le leadership du Conseil Economique Social, du Médiateur de la république et des OSC de participation citoyenne, propose Gustave Assah dans cet appel qui vient pour donner une réponse favorable au cri d’alerte du Professeur Albert Tévoédjrè qui, il y a quelques jours, plaidait pour la création d’une coordination de mobilisation nationale pour l’éradication de la pauvreté. L’appel à un consensus national qui n’exclut pas la société civile, dans la sauvegarde des acquis de la Conférence Nationale des forces vives de la Nation. Cet appel intervient dans un contexte socioéconomique critique et à la suite du rejet par le parlement béninois de l’examen du projet de révision de la constitution béninoise introduite par le gouvernement du Président Patrice Talon, pour défaut de majorité suffisante. A en croire les explications du président de Social Watch Bénin, Gustave Assah, les modifications apportées à la loi fondamentale n’étaient pas en cohérence avec un diagnostic consensuel préalablement établi. Ainsi, malgré l’existence de réels besoins de révision de cette constitution, la plupart des forces vives de la nation se sont opposées à la révision, par défaut de consensus sur plusieurs aspects du projet de révision soumis par le gouvernement. Parmi les aspects objets de polémique, on peut citer : la suppression du Conseil Economique et Social, les réformes touchant la justice, le parlement, la durée et le nombre de mandat, et autres. Pour Gustave Assah, il est alors nécessaire que toutes les composantes de la société civile se joignent aux autres forces vives de la nation pour travailler à l’avènement d’un nouveau consensus susceptible de faciliter l’aboutissement heureux des réformes ainsi que les questions les plus urgentes et les plus nécessaires, convenues par tous. Dans son appel, Social Watch Bénin a aussi insisté sur l’implication active des institutions telles que, le Conseil Economique et Social, le Médiateur de la République, la Société Civile à travers ses différentes composantes, l’Union Nationale des Magistrats du Bénin, l’Ordre des avocats, les universités nationales, les groupes parlementaires et les organisations du secteur privé. Ceci, en respect à sa mission de faire le suivi des politiques de développement par le contrôle citoyen de l’action publique, afin de provoquer des changements politiques favorables au développement socio-économique et politique.

Rastel DAN

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page