.
.

Le triomphe de la vérité

.

Arold Avodagbé, joueur des Requins Fc: « Je rêve de défendre le drapeau de mon pays, un jour »


Âgé de 17ans, Arold Avodagbe est footballeur, sociétaire des Requins FC. Milieu de terrain, ce jeune, haut de ses 1,80m, est l’un des joueurs qui tentent de redonner vie au mythique club de football de Cotonou. Ancien pensionnaire du centre international de formation Sébastien Ajavon, Arold Avodagbe ambitionne faire carrière dans le football, mais surtout de défendre les couleurs du drapeau de son pays. C’est ce qui l’amène à inviter les dirigeants du football, aujourd’hui en crise de confiance, à enterrer les haches de guerre afin de se comprendre et relancer les championnats qui, à coup sûr, permettront à des milliers de jeunes comme lui de voir leur rêve se réaliser. Lisez plutôt !!!

L’événement Précis : C’est qui AroldAvodagbe ?

Arold Avodagbe : Je suis un jeune joueur de 17ans. Il y a environ 7ans, J’ai eu la chance d’intégrer le centre international de formation Sébastien Ajavon qui malheureusement a tôt fait de fermer ses portes. Mais après tout, en poursuivant dans les études, j’ai continué à jouer au football. Puisque c’est une passion pour moi. J’ai fait Énergie FC jusqu’à l’année dernière où j’ai quitté pour rejoindre les Requins FC. Dans ce club, je me sens bien et compte donner le meilleur de moi-même chaque fois que l’occasion me sera offerte pour jouer avec l’équipe.

Parlez-nous de vos ambitions ?
Comme tout jeune joueur, je rêve de porter le maillot de l’équipe nationale afin de défendre le drapeau de mon pays. Je parle surtout des équipes de catégories d’âges. Puisque vous savez, j’ai moins de 20ans et pour le moment, Je ne peux que penser aux U20 et espoirs. Je sais que ce ne sera pas facile, vu la situation dans laquelle se trouve notre football aujourd’hui. Mais je compte bien y arriver. En dehors de cela, j’aimerais bien avoir un contrat dans un club à l’étranger, ce qui va me permettre de me perfectionner et d’atteindre le sommet de mon art. Je désire jouer pour les plus grands clubs d’Europe.

Pensez-vous que tel que le football se passe au pays, vous pourriez voir votre chance émerger ?
On ne connait pas le sort qui est réservé à chacun de nous. Mais je dirai que ce qui se passe au Bénin est triste. Je ne veux accuser personne, mais j’aimerais dire aux responsables de faire l’effort de s’entendre. Ils n’ont qu’à penser à nous jeunes qui voulons bien évoluer dans cette discipline afin de l’organiser au mieux pour nous aider. Je sais que le gouvernement a commencé par faire un travail à ce propos. Qu’il poursuive sur la lancée pour nous sortir, nous jeunes, de cette situation catastrophique qui a tué des talents et qui continuera à en tuer si rien n’est fait. Il y a beaucoup de jeunes talentueux qui souffrent du manque de compétition. C’est pourquoi je demande que le championnat reprenne le plus tôt possible. Cela va nous permettre d’avoir notre chance. Quel joueur ne rêve pas de remporter des titres pour son pays ? Mais tant que nous serons toujours dans ces conditions, je doute fort qu’on puisse arriver à le faire, un jour.

Propos recueillis par Anselme HOUENOUKPO

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *