.
.

Le triomphe de la vérité

.

Réflexion de Raymond ADJAKPA ABILE: La qualité dans les services publics : un atout pour Bénin Révélé


Vues : 1109

La qualité des services publics doit être améliorée. Tout dirigeant soucieux de tenir ses engagements doit le dire, en insistant sur la bonne gouvernance. C’est alors à juste titre que le programme d’action du gouvernement intitulé le Bénin Révélé a prévu dans le pilier 1 consolider La démocratie, L’État de droit et La Bonne gouvernance en son axe 2 Amélioration de la gouvernance dans le programme d’action du gouvernement le Bénin Révélé, nous pouvons développer aujourd’hui ce point important qui est la qualité dans les services publics.
Porter au meilleur niveau possible, la qualité dans nos services publics est donc un objectif impérieux.
L’administration est au service des citoyens, et plus particulièrement des citoyens vulnérables, ceux qui ont le plus grand besoin de son aide et de son soutien. Pour ce faire, notre administration doit rechercher en permanence la qualité, c’est-à-dire l’efficacité, la rapidité, la personnalisation du service public rendu.
C’est la raison pour laquelle le Gouvernement doit faire de la qualité un objectif prioritaire pour la  réforme de l’État.
L’assainissement des pratiques de gestion de la chose publique revêt une importance toute particulière pour le Président de la République. Il est donc urgent  de rompre avec les pratiques anciennes et adopter de nouvelles pratiques en vue d’instaurer la qualité dans le corps social comme une exigence implacable, impérieuse, incontournable pour créer les conditions de la confiance, de la rigueur, du contrôle de son travail et de son environnement.
Pour permettre à notre cher pays de connaitre un développement durable soutenu par un dialogue social permanent, il est urgent d’adopter la qualité comme levier pour un nouvel élan de développement socio-économique au  Bénin.
Pour ce faire, il est nécessaire de soutenir l’engagement du chef d’état et des pouvoirs publics en faisant de la Qualité un axe de l’amélioration de la compétitivité de l’économie béninoise, au même titre que l’emploi, la lutte contre la bureaucratie, l’adaptation des filières scolaires et universitaires aux besoins du monde moderne.
Cet engagement doit trouver sa concrétisation dans la définition et la mise en œuvre d’une stratégie nationale à horizon de trois à cinq ans.
Cette stratégie doit couvrir l’ensemble des secteurs de l’activité économique et impliquer à la fois les services de l’État, les collectivités territoriales et les entreprises publiques et privées.
Les lignes qui suivent donnent la méthodologie :

1. Une stratégie et des leviers d’actions impulsés par l’Etat
 Elaboration d’une stratégie nationale et mise en œuvre à horizon de 3 ans à 5 ans pour dynamiser la Qualité dans l’économie Béninoise:
 définition d’une vision de la Qualité
 sélection des actions prioritaires à engager
 identification des indicateurs de pilotage et de suivi
 création d’un label« Qualité Bénin ».
 Mise en œuvre des leviers d’action :
adoption des mesures d’incitation pour accompagner les entreprises et prioritairement les PME, dans leur démarche Qualité, notamment introduction systématique des critères Qualité dans les appels d’offre publics ;
optimisation des dispositifs de formation à la Qualité : intégration systématique de l’enseignement et de la mise en œuvre du management par la Qualité dans la culture économique des diplômés de l’enseignement supérieur (et particulièrement de ceux issus d’écoles) ; développement de la connaissance des outils et méthodes de la Qualité dans l’enseignement secondaire (général et professionnel) ;
renforcement de la communication sur la Qualité : mobilisation des supports d’information à disposition des services de l’Etat ; organisation de campagnes de soutien aux manifestations de promotion de la Qualité (Prix Béninois de la Qualité et de la Performance, etc.) ;
création d’outils pour la promotion de la qualité : création de la charte des services publics (la Charte GUEZO ou la charte de l’Aube Nouvelle ou la charte Nouveau départ ou la charte Bénin Révélé…), des trophées ministériels de la qualité, d’une structure interministérielle dédiée à la Qualité, de la Haute Autorité de la Qualité et de la Santé, d’un conseil national des usagers des services publics (instances de dialogue, d’information et de conseil), d’une journée nationale de la qualité, etc.

2. Priorités pour les entreprises
Priorité n°1 –Engagement des grandes entreprises
Engagement des grandes entreprises dans la démarche Qualité et mise en avant de leurs performances dans le cadre de campagnes de promotion de la « Qualité Bénin », menées conjointement avec les pouvoirs publics au Bénin dans la sous-région et dans toute l’Afrique

Priorité n°2–Accompagnement des PME
Accompagnement de la montée en puissance des PME grâce à un partenariat renforcé avec les grands donneurs d’ordre : via les procédures d’appels d’offre : renforcement des critères qualité dans les cahiers des charges et les procédures de sélection.

Priorité n°3– Collaboration des acteurs institutionnels
Collaboration des acteurs institutionnels (Chambres de Commerce et d’Industrie, Conseil National du Patronat, etc.) en  renforçant leur appui aux PME au travers de leurs réseaux de veille et d’accompagnement, à constituer avec les entités en charge de la promotion de la Qualité pour communiquer sur la Qualité de leurs produits et services.
La qualité du service public est un facteur déterminant de la cohésion de la nation béninoise, de la solidité de notre démocratie.
L’importance de la Qualité pour la compétitivité de l’économie Béninoise doit constituer l’un des axes forts de la communication des pouvoirs publics.
Il est indispensable que ce message imprègne le discours gouvernemental et soit décliné ensuite largement grâce à une forte mobilisation des supports d’information à la disposition des différents services de l’État.
Cet engagement au plus haut niveau doit s’accompagner d’un soutien en faveur des manifestations pour récompenser les acteurs publics et privés qui se mobilisent en faveur de la Qualité. Ainsi, il est souhaitable que les pouvoirs publics renforcent et contribuent fortement au Prix Béninois de la Qualité et de la Performance (PBQP) pour qu’il soit un moment privilégié pour célébrer les succès de la Qualité Bénin dans le monde. Il serait souhaitable que le Président de la République préside en personne cette cérémonie qui donnera un signal fort pour la promotion la Qualité Bénin.
Notre pays le Bénin, est un Grand pays car les Grands pays le sont pour l’avoir voulu. C’est également cela le Bénin Révélé.

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page