.
.

Le triomphe de la vérité

.

Invité spécial à la création de la Fondation Henriette Dagri-Diabaté: Tévoédjrè prononce un discours mémorable, samedi à Abidjan


Vues : 1190

Le Professeur Albert Tévoèdjrè sera l’un des grands invités d’honneur, samedi prochain à Abidjan, à l’occasion de la naissance officielle de l’Invité spécial à la création de la Fondation Henriette Dagri-Diabaté. L’honneur lui sera revenu de prononcer le discours mémorable d’établissement de cette institution en présence de hautes personnalités ivoiriennes et d’autres pays. Les qualités intrinsèques de ce grand homme béninois sont ainsi pour une fois encore reconnues dans la sous-région. L’aura de cet octogénaire traverse les frontières de son pays natal pour se répandre sur d’autres.
Médiateur émérite des Etats de l’Afrique de l’ouest, le Frère Melchior a encore de quoi inciter les générations futures à être utiles à la communauté. L’invitation spéciale faite au Professeur Albert Tévoédjrè n’est ni anodine ni le fait du hasard. Pour mémoire, en sa qualité de représentant de l’ONU en Côte-D’ivoire, ce fonctionnaire international avait joué un rôle très singulier dans la sortie de crise en Côte d’Ivoire. C’est cette grande action qui a d’ailleurs inspiré le journaliste ivoirien Venance Konan à consacrer sa plume à cette grande personnalité à travers son livre intitulé: « Un frère parmi nous : la contribution d’Albert Tévoédjrè à une vraie sortie de crise en Côte d’Ivoire ». Dans ce document de 127pages édité par le Centre panafricain de prospective sociale, l’auteur montre avec force détails, l’œuvre gargantuesque du Pr Albert Tévoédjrè envers et contre tous pour une vraie sortie de crise en Côte d’Ivoire. Une fois la triste page du conflit post électoral tournée, le médiateur émérite des Etats de l’Afrique de l’ouest n’a de cesse d’entretenir de bonnes relations avec les autorités ivoiriennes. En2013, le Professeur Tévoédjrè, alors président sortant de l’Association des médiateurs des pays membres de l’Union économique et monétaire ouest africaine (AMP-UEMOA) fut élevé au rang de Grand officier de l’Ordre national à Abidjan par Henriette Dagri-Diabaté, grande chancelière. Devenu promoteur du projet « la paix par un autre chemin», le professeur Albert Tévoédjrè mène un combat quotidien pour la paix dans le monde à travers le dialogue interreligieux et interculturel.
En l’invitant à prononcer le discours de lancement des activités de la «Fondation Henriette Dagri-Diabaté Culture-Education-Leadership Féminin », les organisateurs ont porté leur choix sur un homme de grande qualité.

Hommage à une femme d’exception
Pérenniser, promouvoir et transmettre le capital de savoirs et de valeurs que représente le Professeur Henriette Dagri-Diabaté et en faire des principes d’éducation et de formation. Telle est l’idée qui sous-tend la création de la «Fondation Henriette Dagri-Diabaté Culture-Education-Leadership Féminin ». Une initiative des parents, amis, collègues et collaborateurs dont le souci majeur est de conserver cette somme de savoirs, de valeurs et d’expériences au profit des générations futures. Première femme Docteur d’Etat et Professeur titulaire d’Histoire en Côte d’Ivoire et en Afrique francophone, Première femme à diriger un grand parti politique, première femme Ministre d’Etat en Côte d’Ivoire et première femme Présidente d’Institution en Côte d’Ivoire ,

Henriette Dagri-Diabaté est un patrimoine humain vivant qui inspire plus d’un
Constituée pour une durée indéterminée, la Fondation Henriette Dagri-Diabaté Culture-Education-Leadership Féminin » a pour objet de promouvoir la culture, l’éducation en Côte d’Ivoire en Afrique et dans le monde. Cette fondation ambitionne aussi de promouvoir le leadership féminin en Côte d’Ivoire, en Afrique et dans le monde. Selon ses initiateurs, la Fondation Henriette Dagri-Diabaté Culture-éducation-leadership féminin a également au chapitre de ses objectifs de favoriser le développement des moyens permettant aux acteurs des secteurs de la culture, de l’éducation et du leadership féminin de s’exprimer et de s’épanouir. Il ne sera pas superfétatoire d’indiquer qu’elle récompensera les meilleurs acteurs des secteurs concernés, notamment par la création du Prix Henriette Dagri-Diabaté. A tout le moins, cette fondation aura également à publier et diffuser toute documentation portant sur son objet et réalisée dans le cadre de ses activités. Les moyens d’actions et les stratégies de la Fondation consistent en la recherche et en la mobilisation des ressources nécessaires au bon fonctionnement et à la réalisation de ses objectifs. Elle ne se privera pas toutefois de procéder à l’établissement de partenariats avec des associations, des mécènes, des sponsors et des institutions lui permettant d’atteindre ses objectifs.

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page