.
.

Le triomphe de la vérité

.

En souvenir du 3ème anniversaire du décès du célèbre avocat: Une Fondation instituée pour honorer la mémoire de Me Zakari Sambaou


Vues : 18

19 novembre 2013 – 19 novembre 2016. Cela a fait trois ans exactement, samedi dernier, qu’a rejoint l’éternel, Me Zakari Djibril Sambaou. Pour honorer sa mémoire et perpétuer ses œuvres, ses proches, amis, collègues et alliés viennent de créer la Fondation Zakari Djibril Sambaou, « Droits de l’homme, justice et paix ». Elle a été officiellement lancée ce samedi au Novotel Orisha à Cotonou. Entre autres objectifs, elle entend défendre les droits de l’homme, promouvoir les devoirs de l’homme, initier patriotiquement la masse pour une justice équitable entre les peuples, protéger les droits des handicapés, des mineurs et des femmes, s’engager à défendre partout où besoin sera la démocratie et la bonne gouvernance au Bénin, en Afrique et dans le monde. Autant de valeurs qui constituaient essentiellement le combat de Me Sambaou. «En décidant de créer une Fondation qui porte son nom, nous sommes guidés par un impérieux devoir de saluer sa mémoire » a souligné, son épouse, Lisette Houénou de Dravo Sambaou, qui en est la présidente. «Vous qui l’avez  connu et pratiqué, vous vous êtes rendu compte des qualités de ce brillant avocat, humble, rigoureux et bon travailleur. C’était un homme qui avait de la justesse dans la pensée et qui combattait inlassablement pour la justice dans les prises de décision », s’est-elle souvenue.
Représentant le ministre de la justice empêché, Mme Inès Hadonou Toffoun a rassuré les responsables de cette Fondation de l’entière disponibilité de son ministère à les accompagner dans leur mission. «Le garde des sceaux est un soutien ferme de votre Fondation et nous vous attendons déjà sur les grands chantiers relatifs aux droits de l’homme en 2017 » a-t-elle aussi affirmé. « J’ai le souvenir de la personnalité de Me Zakari Sambaou, extrêmement respectueuse de la déontologie du métier » a témoigné pour sa part, le représentant des avocats, Me Serges Pognon, qui a souhaité que « cette Fondation ne soit pas un vain mot ».

Christian Tchanou

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page