.
.

Le triomphe de la vérité

.

Affaire cocaïne: Sébastien Ajavon toujours en garde-à-vue, la pression populaire monte, le Procureur tranche ce jour


Vues : 20

M AJAVON SebastienLa durée maximale de 8 jours de garde à vue prescrite par le code de procédure pénale arrive à son terme ce vendredi. Et il est fort probable que le procureur de la République Badirou Lawani prenne enfin une décision au cours de cette journée, après avoir écouté sans doute Sébastien Ajavon et ses trois collaborateurs, gardés depuis une semaine dans les locaux de la brigade territoriale de Cotonou. Visiblement, ce sera la grosse décision de cette fin de semaine dans une affaire qui fait tant de vagues depuis qu’elle a éclaté. En prorogeant à deux reprises, la garde à vue de Sébastien Ajavon et les siens, le procureur a évoqué des raisons d’enquête. Mais à ce jour, la commission mixte d’enquête judiciaire devrait avoir sans doute beaucoup évolué dans ses travaux pour qu’une suite judiciaire soit donnée à cette affaire de 18 kg de cocaïne, découverte dans l’un des conteneurs du Groupe Cajaf Comon dont Sébastien Ajavon en est le Président directeur général, au Port de Cotonou, le vendredi dernier.

A la suite d’une conférence de presse qu’il a organisée dans cette même journée du vendredi, pour dénoncer un « complot », Sébastien Ajavon a été automatiquement interpellé par des éléments de la gendarmerie sur instruction du procureur de la République. Dans un point de presse tenu lundi au parquet de Cotonou, ce dernier a parlé «d’indices graves et concordants » contre Sébastien Ajavon et les trois autres agents de Cajaf Comon. « L’équipe des enquêteurs s’active sur mes instructions dans la poursuite des investigations en toute sérénité et professionnalisme en vue de la suite procédurale pertinente à y donner dans les meilleurs délais. » a-t-il également rassuré. Le mardi dernier étant un jour férié, plusieurs personnes ont espéré en vain, la comparution de Sébastien Ajavon et autres, le jour suivant, à savoir mercredi devant le procureur. Mais rien n’y fit. Le grand monde de partisans et autres soutiens du roi du poulet congelé, amassé dans les alentours du parquet de Cotonou, est reparti des lieux, insatisfait. Hier jeudi encore, ils étaient très nombreux à faire le déplacement, sans gain de cause. Mais ce vendredi ne sera certainement pas comme les autres jours. Une décision tombera. Mandat de dépôt ou mise en liberté provisoire ? Seul le Procureur de la République le dira. « En raison de ce que seul le parquet a, en l’état, pouvoir de s’exprimer sur les affaires dont est saisie la Justice, je me ferai le devoir, pour autant que ce sera nécessaire au droit du citoyen à être informé et en conformité avec la législation en vigueur, de vous faire part en temps opportun, des suites de la procédure. » avait-t-il promis lundi.

Le Patronat béninois réitère toute sa confiance à Sébastien Ajavon

Le comité directeur du conseil du patronat du Bénin (CNP) s’est réuni ce jour mercredi 02 Novembre 2016 pour se prononcer sur le dossier du conteneur à cocaïne appartenant au président du CNP. C’est à travers un communiqué que l’institution dont le président est en garde à vue, a livré son opinion sur cette affaire qui continue de faire couler beaucoup d’encre et de salive.

Communiqué du Comité directeur du CNP

Le comité directeur du Conseil National du Patronat du Bénin, s’est réuni ce jour, 02 Novembre 2016 en session extraordinaire au sujet de l’affaire d’un colis de produit qui aurait été testé illicite retrouvé dans l’un des conteneurs commandés par la société du président du Conseil National du Patronat du Bénin, Sébastien Germain Ajavon.

Le comité directeur apporte tout son soutien au président Sébastien Germain Ajavon, lui réitère toute sa confiance, l’assure de la certitude de son intégrité, de sa probité et de son honnêteté.

L’économie du Bénin a besoin d’entrepreneurs de cette envergure et le tandem Patrice Talon-Sébastien Germain Ajavon que les béninois ont plébiscité  au cours des dernières élections  reste et demeure une chance inédite pour le développement socio-économique de notre pays.

Une main invisible ne remettra pas en cause ce tandem que le chef de l’état a toujours lui-même voulu pérenne et porteur de progrès  pour notre économie.

C’est pour cela que nous demandons à l’ensemble de nos concitoyens de rester optimistes sur le bon dénouement de cette affaire que la justice de notre pays a déjà prise en main.

Député  Sado Nazaire: « Cette affaire est un gros défi pour le Gouvernement de la rupture »

Depuis cinq jours déjà le président astien Ajavon est placé en garde à vue pour une présumée affaire de trafic de drogue. Il s’agit d’une situation déplorable qui risque d’entamer sérieusement l’image de marque de notre pays. C’est une épreuve pour notre cher pays le Benin qui nous interpelle tous et ne peut laisser personne indifférente. En ces temps de conjoncture économique et financière difficile, le Benin a mieux à faire que d’investir son énergie dans une affaire qui  distrait le peuple ou qui ajoute à sa misère. Le gouvernement de la rupture vient de transmettre son projet de budget ambitieux à l’Assemblée nationale et nous pensons que les énergies doivent être concentrées sur des défis sérieux du genre.

Nous percevons cette affaire comme un gros défi pour le Gouvernement de la rupture qui doit sauvegarder la cohésion et la stabilité nationale.

C’ est pourquoi, nous plaidons pour la libération rapide du Président Ajavon afin de libérer le peuple, toutes tendances confondues, du grand stress qu’il subit depuis son arrestation. Cette libération n’exclut en rien la poursuite  des enquêtes  par les autorités compétentes.

Enfin, nous prions le Tout Puissant, afin qu’il inspire le Président Patrice Talon et le couvre de beaucoup de sagesse pour un dénouement heureux de cette crise.

Soglo appelle Talon à ne pas se laisser distraire par la Françafrique

 Dans une déclaration qu’il a faite à son retour d’un récent voyage , l’ancien chef d’Etat, Nicéphore Soglo a  invité le président Patrice Talon et le gouvernement de la Rupture à « ne pas se laisser distraire par les provocations de la Françafrique relayées parait-il par le Fbi, disqualifié par les contorsions de son Directeur qui essaye en vain d’empêcher l’avènement d’une femme, Hillary Clinton, après celui d’un Noir, Barack Obama, à la tête de la première puissance du monde, les Etats-Unis d’Amérique. » Il réagissait ainsi sur l’affaire de 18 kg de cocaïne dont serait mêlé, l’homme d’affaires Sébastien Ajavon, en garde à vue depuis  la fin de l’autre semaine. Nicéphore Soglo a également exhorté le peuple béninois « à garder son calme, sa sérénité et sa détermination car notre ennemi commun, c’est la misère, l’ignorance et l’injustice. Nous devons ensemble nous ceindre les reins pour relever un grand défi : la Renaissance de notre patrie. »

 Christian TCHANOU

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page