.
.

Le triomphe de la vérité

.

Pétition pour la paix par le dialogue: Un signataire de l’initiative de Tévoédjrè favori au poste de Secrétaire général de l’ONU


Vues : 22

antonio-guterres-secretaire-general-de-lonuL’appel à signature de la pétition pour le renforcement des mandats et d’une coordination plus efficace des structures internationales chargées du dialogue interreligieux et interculturel pour la paix et le développement a connu une participation de taille. Il s’agit du candidat au poste de Secrétaire général des Nations-Unies, Antonio Guterres qui a posé sa signature sur l’initiative africaine de la paix par un autre chemin, du Président Albert Tévoédjrè. Soutenu hier, jeudi 6 octobre 2016 par les 15 membres du Conseil de sécurité au poste de Secrétaire général de l’Onu, la signature d’Antonio Guterres vient montrer la portée de l’initiative africaine sur le dialogue interreligieux et interculturel du Professeur Albert Tévoédjrè, par celui qui occupera, en décembre prochain, le poste de Secrétaire général. Le Professeur Tévoédjrè a salué sa participation à l’instauration du dialogue interreligieux et interculturel dans le monde. Une démarche qui prouve également la considération qu’il accorde à la nouvelle approche venant d’Afrique à travers une très bonne lecture et une parfaite maîtrise des grands dossiers contemporains. Sa participation apportera, à coup sûr, un réel espoir de survie pour des centaines de milliers d’êtres humains chaque jour menacés par les tragédies et les barbaries qui endeuillent de plus en plus une humanité visiblement en perte de toutes normes. En adhérant à cette pétition aux côtés du Français Michel Camdessus, du Nigérian Olusegun Obasanjo ou du Japonais Koichiro Maatsuura, pétition fortement soutenue par des mouvements de solidarité engagés dans l’action de développement comme les communautés d’Emmaüs international, le Professeur Albert Tévoédjrè affirme qu’Antonio Guterres prend une option considérable qui tient compte que l’initiative africaine a déjà retenu une certaine attention de l’univers en recherche de progrès. Dans l’esprit de la charte qui lie les membres de la communauté internationale, s’ouvrira ainsi dès le 1er janvier 2017, avec Antonio Guterres, une ère d’espérance de sécurité humaine fondée sur une démarche holistique efficace parce que réaliste, cohérente et devenant par conséquent « instrument incontournable » de salut public.

La pétition pour la paix par un autre chemin

Dans le but de promouvoir le dialogue interreligieux et interculturel pour la paix dans tous les Etats, la signature de la pétition « La paix par un autre chemin » a été lancée pour collectionner le plus grand nombre de signature en Afrique et dans le monde, en vue d’établir un cadre de concertation du dialogue interreligieux et interculturel donnant davantage de moyens et d’opportunités pour la promotion de rencontres entre jeunes de divers horizons socioculturels et professionnels. Cette pétition vise aussi à renforcer les mécanismes du «vivre ensemble» ; multiplier les points focaux à mettre en réseau au niveau de chaque pays ; donner priorité aux actions communes de développement érigées et gérées par des groupes interreligieux et interculturels. Elle permettra aussi d’élaborer des projets conjoints d’innovation sociale fondés sur le dialogue interreligieux et interculturel et aboutissant dans chaque pays d’Afrique et du monde à la conquête d’un « minimum social commun d’authentique développement pour tous les citoyens » ; de multiplier des centres de formation et instituts universitaires consacrés au dialogue interreligieux et interculturel spécialement dédié à des actions communes de développement solidaire ; de contribuer à donner corps à la proposition d’une journée internationale consacrée au dialogue interreligieux et interculturel porteur de développement.

Rastel DAN

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page