.
.

Le triomphe de la vérité

.

Année scolaire 2016-2017: De graves inondations accueillent la rentrée


Vues : 20

inondation-a-cotonouCe dimanche 2 octobre 2016, les grandes artères de la ville capitale ont été englouties à cause de la pluie diluvienne qui s’est abattue sur la capitale économique béninoise. Un casse-tête en perspective pour le premier jour de l’année scolaire 2016-2017 , fixé à ce jour.

Des engins à deux et plusieurs roues noyés dans la grande étendue d’eau qui se dresse en lieu et place des artères de circulation. Leur propriétaire, molesté par les gouttes d’eau tentent vaille que vaille, de se sortir de ce calvaire. Certains, lassés par la situation et contraints de descendre dans l’eau, se font aider par les badauds qui, debout au milieu des flaques d’eau, exercent ce job contre quelques ristournes. C’est l’éternel recommencement de la situation que traverse la ville de Cotonou à chaque période de pluie. Les principales artères de la ville de Cotonou dont, l’axe Fidjrossè-Agla, Zogbo-Stade de l’amitié et carrefour Vèdoko, n’ont pas épargné à l’averse. La grande étendue d’eau fait semer assez de frayeur dans le rang de certains usagers qui, ne sachant plus à quels saints se vouer, se laissent guider par leur courage et foncent tête baissée. D’autres, déplorant ce désolant spectacle, tentent d’emprunter par des déviations. Tel un mauvais sort jeté sur la ville, les populations s’indignent de cette situation qui intervient à la veille du démarrage de la rentrée scolaire 2016-2017. C’est le cas de Sorelle A. qui s’inquiète du sort des écoliers et élèves. « Je me demande si on pourra vraiment nous en sortir avec cette pluie. Les artères sont impraticables et il y a beaucoup d’eau », a-t-elle remarqué. Mais, la préoccupation de Sorelle est plutôt une éventualité chez Damien, enseignant dans une école de Cotonou, qui ne craint pas les mauvaises conditions dans lesquelles se tiendra la rentrée scolaire. « Avec cette pluie, plusieurs écoles seront inondées et il sera difficile aux enfants de pouvoir retrouver le chemin des classes », a-t-il expliqué. Face à cette dramatique situation, il a convié les parents à bien couvrir leurs enfants et se munir d’un imperméable afin de ne pas se faire surprendre. « Il  est de bon ton que chaque parent prenne les précautions, couvre bien ses enfants et se munisse au moins d’un imperméable pour ne pas subir les affres de la pluie, le jour de la rentrée des classes », a-t-il ajouté. L’appel est ainsi lancé aux parents d’élèves afin que les dispositions soient prises pour ne pas exposer les enfants aux affres de la pluie, en ce démarrage de la rentrée scolaire 2016-2017.

Rastel DAN

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page