.
.

Le triomphe de la vérité

.

Prime à l’excellence: Cinac-Afrique lance les Oscars de la santé


Vues : 30

innocent-sossaviLe directeur du Centre international pour l’action et la culture en Afrique (Cinac-Afrique), Innocent Sossavi , a animé ce jeudi 8 septembre à la Maison des médias Thomas Megnanssan à Cotonou, une conférence de presse pour annoncer l’organisation en décembre prochain, des Oscars africains de la santé (OAS). Activité du Programme d’accompagnement des acteurs et chercheurs en santé de la zone Afrique (Pacs-Za), les OAS marquent le retour sur le devant de la scène du Cinac-Afrique.

« Rendre hommage aux acteurs et chercheurs en santé qui s’investissent pour l’Afrique, qu’ils soient en Afrique ou non, qu’ils soient d’origine africaine ou d’ailleurs ». Voilà l’objectif visé par le Pacs-Za à travers l’organisation de ces oscars. D’après Innocent Sossavi, les OAS, distingueront le 11 décembre 2016 à Cotonou, une quarantaine d’acteurs et chercheurs en santé. Du Togo, du Burkina-Faso, du Mali, de la Guinée, de la Côte d’Ivoire, du Cameroun, du Sénégal, du Nigéria, du Ghana et du Bénin, les  lauréats, selon Innocent Sossavi, ont été sélectionnés sur la base de l’originalité, la pertinence, la vitalité, l’utilité et l’efficience de leurs travaux. Identifiés par les experts du Cinac-Afrique au terme d’une mission d’investigation menée de février 2015 à juillet 2016, ils seront primés dans plusieurs catégories. Dix catégories au total pour cette édition à savoir l’agro-alimentation, la médecine bioénergétique, la santé environnementale,  la tradithérapie, la phytothérapie,  la naturothérapie, la tradi-phytothérapie, la diététique, la cosmétique,  la distribution de produits. Au cours de la soirée de distinction, les lauréats recevront un trophée de reconnaissance, un diplôme d’honneur et un certificat de mérite. A ceci, s’ajoutent plusieurs autres avantages : l’insertion dans un répertoire intitulé « annuaire des lauréats des Oscars africains de la santé » ; l’insertion sur les différentes plateformes numériques du Pacs-Za ; la participation à coût réduit aux expositions organisées par le Cinac-Afrique ; le renforcement de capacités dans le cadre des formations périodiques. La conférence de presse a été aussi l’occasion pour Innocent Sossavi d’annoncer la création de plusieurs plateformes de communication en santé et  l’organisation périodique du « concours d’enquête journalistique  destiné aux professionnels des médias spécialisés en santé et environnement. Tout ceci, a-t-il souligné, est à inscrire au nombre des activités du Pacs-Za qui se veut le socle de la relance du Cinac-Afrique qui marque son grand retour sur le devant de la scène.

 Flore NOBIME

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page