.
.

Le triomphe de la vérité

.

Obsèques du président Emile Derlin Zinsou: Les hommages et les qualités de l’illustre disparu


Vues : 28

Hommage Talon à ZinsouDécédé le 26 Juillet 2016 à l’âge de 98 ans, l’ancien président de la République, Emile Derlin Zinsou, a reçu les derniers hommages de la nation, au Palais des Congrès de Cotonou, ce mercredi 24 août 2016. Il a été conduit dans sa dernière demeure hier, jeudi 25 août, après une messe d’enterrement qui a connu la présence du Chef de l’Etat, le président Patrice Talon, des membres du gouvernement, des personnalités politiques et du peuple béninois.

La messe d’enterrement de l’ancien président Emile Derlin Zinsou a eu lieu hier, aux environs de 10h à l’église St Michel de Cotonou. L’inhumation, conformément au programme des obsèques, est faite dans son caveau familial, à l’ancien cimetière d’Akpakpa, à Cotonou.Une forte délégation familiale et des personnalités politiques ont entouré l’événement. « On retiendra en effet, et avec assurance, que le Président Emile Derlin ZINSOU a construit son parcours sur la fondation de convictions assumées et rarement ébranlées ». C’est l’une des phrases les plus symboliques prononcées par le président de la République, Patrice Talon, lors de son Oraison, devant la dépouille mortelle de l’ancien président, Emile Derlin Zionsou. En effet, a l’arrivée de la dépouille mortelle de feu Emile Derlin Zinsou, aux environs de 15h00, le mercredi dernier au Palais des Congrès de Cotonou, vingt coups de Canon ont retenti, en signe de la grandeur de l’homme et de la place qu’il occupe dans la nation béninoise. Les forces armées béninoises fortement mobilisées pour la sécurité, la surveillance et l’exécution des hymnes funèbres,  faisaient vibrer tous les compartiments du Palais des Congrès. A l’arrivée du Chef de l’Etat, le Président Patrice Talon, il a été observé quelques minuites de sillence, avant le démarage des différents discours. Réné ZINSOU, Frère de l’ancien président défunt et père de l’ancien premier ministre Lionel ZINSOU, ne s’est pas fait compter l’évènement. A ses côtés,  Lionel ZINSOU et sa fille Cécile Zinsou, l’ancien président Boni Yayi, les présidents des institutions, les honorables députés, le corps diplomatique accrédité au Bénin, les membres du gouvernement et plusieurs personnalités politiques du pays.  Tois étapes ont marqué les moments forts de cette cérémonie :l’entrée du cercueil a l’intérieur de la salle rouge du Palais des Congrès, le dépôt de  gerbe puis le retentissement de l’hymne nationale. Sous la direction du Protocole d’Etat, les différentes oraisons funèbres se sont sucédé. Celle de l’ancien ministre Stanislas Kpognon, suivi de  l’ancien premier ministre Lionel ZINSOU. « Emile Derlin ZINSOU aimait le Bénin comme son père et son enfant » , a laissé entendre Lionel ZINSOU, en sa qualité du porte -parole de la famille ZINSOU. Après avoir rappelé les qualités de l’illustre disparu, Lionel Zinsou a fait le témoignage du rôle formidable qu’à joué son défun Oncle dans sa vie, celle de  de ses propres enfants et de ses  petits fils . « Au revoir mon oncle », déclara-t-il à la fin de son discours.   Le président Patrice Talon, visage serein, a signé le livre de condoléances après  son Oraison funèbre pleine de sens et de témoignage.

Lire l’intégralité de l’Oraison du président Patrice Talon

ORAISON

Il n’y a pas de devoir plus responsable, quoique douloureux, que celui qui incombe à un Président de la République d’adresser l’ultime adieu à l’un de ses éminents et admirés prédécesseurs. Prendre la parole devant la dépouille d’un homme aussi grand n’est pas une tâche facile.

Mais si la charge ne me pèse point, le cœur ne m’étreint devant le prestige d’une vie au service de la nation.

Mesdames et Messieurs,

 

Il est d’adage universel que toute disparition est leçon. Celle de notre regretté Président est leçon d’un parcours de vie dont on se souviendra qu’il fut essentiellement construit autour des valeurs de conviction, d’audace et de témérité.

On retiendra en effet, et avec assurance, que le Président Emile Derlin ZINSOU a construit son parcours sur la fondation de convictions assumées et rarement ébranlées.

Pour éclore, toute conviction a besoin d’être nourrie par cette forme de hardiesse ou d’audace qui se transforme parfois en témérité.

L’audace et la témérité constituent des caractères que l’on attribuerait sans hésitation à l’illustre disparu.

Conviction, audace et témérité ont, en effet, marqué ses choix épiques, soit en faveur du non au référendum instituant la Communauté française, soit dans la renonciation aux fonctions de secrétaire général du Rassemblement démocratique africain (RDA) lors du congrès de Bamako.

Conviction, audace et témérité ont également marqué ses combats politiques internes et sa gestion à la tête de l’Etat.

Au-delà, Emile Derlin ZINSOU fut un homme pour qui la dignité a un sens. Dignité de sa personne et dignité de son peuple.

Nous savons tous que le Président ZINSOU a transformé son passage à la tête de notre Etat en une ode à la dignité.

Ce ne fût pas facile et, à n’évoquer simplement que son nom, des générations de nos compatriotes sont encore marquées par le souvenir de sa fermeté.

Les mesures et les procédés audacieux qu’il mit en place pour éloigner de notre Nation la culture de la mendicité furent peu appréciés.

Mais on l’aura compris et on le comprend davantage aujourd’hui que nul peuple n’assure sa liberté s’il ne détermine par lui-même les solutions essentielles à ses besoins existentiels.

Lorsque, dans ces conditions, vient le moment du suprême Adieu, il arrive que le peuple se lamente peu parce que le souvenir, assurément vif, laudatif ou critique, n’en est pas moins élogieux, surtout quand la grâce de la longévité n’a pas fait défaut.

La Nation honore son fils parce que celui-ci l’a honorée.

L’Etat révère son serviteur parce que celui-ci l’a révéré.

Et le repos, lorsqu’il est mérité, ne peut qu’être apaisant et apaisé.

Adieu tonton !

Adieu Président !

Adieu !

Victoire TIANSI et Clément BORONA

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page