.
.

Le triomphe de la vérité

.

Fitmac 2016: Serge Yéou remobilise les Savalois autour du cinéma


Vues : 24

Les populations suivant les projections de films OkLe promoteur culturel béninois, Serge Yéou avec l’Association Art, culture et patrimoine du Bénin (ACPB) a récidivé avec le Festival international des techniques et métiers d’art du cinéma (Fitmac 2016). C’était à Savalou, du 11 au 14 août 2016, en pleine célébration de la fête de l’igname.

Le promoteur culturel béninois, Serge Yéou a encore gagné le pari de la mobilisation populaire autour du cinéma. Et ce, du 11 au 14 août 2016 dernier à Savalou. Ceci grâce au Festival international des métiers et techniques d’art du cinéma (Fitmac), désormais vieux de deux ans. Un événement qui a capté l’attention populaire, avec une forte participation des cinéastes africains. Des cinéastes venus aussi bien du Bénin, du Togo, du Burkina-Faso que de la France. Mais la partie de l’événement qui a épaté les populations de Savalou qui  ont envahi la place publique “L’espace vert”, où le festival a installé son quartier général, ce sont les projections de films et les animations culturelles. Des projections sur écran géant, d’une quinzaine de films documentaires et de fiction qui contiennent chacun, son  lot d’émotions et d’enseignements. Ce qui justifie d’ailleurs l’impressionnante mobilisation des populations pendant les quatre jours qu’a duré le festival. Mais au-delà de ces manifestations de réjouissance populaire, le Fitmac 2016 a également entrepris des activités intellectuelles et touristiques. On peut retenir notamment des ateliers de formation et conférence-débats organisés à cet effet autour du thème “Le cinéma africain face aux enjeux du numérique”, mais également  les visites touristiques opérées au cœur des collines et du panthéon de la résistance africaine. Autant d’activités qui ont impressionné les festivaliers qui n’ont pas tari de mots pour dire tout le bien qu’ils connaissent du festival. Pour l’icône du cinéma béninois, François Sourou Okioh par exemple, « Le Bénin a véritablement besoin de ces genres de rendez-vous nécessaires pour des échanges importants,  pour le partage d’expérience et le renforcement  des capacités ».  Ce qui fait dire au promoteur du festival, Serge Yéou que « le pari est gagné ». Et il n’a pas manqué de rappeler que « l’objectif du festival ne changera pas : valoriser le 7ème art, promouvoir les techniciens de l’image et du son souvent relégués au second plan dans la promotion des œuvres cinématographiques et audiovisuelles ». Le rendez-vous est donc pris pour la 4ème édition du Fitmac,  pour laquelle Serge Yéou souhaite une forte mobilisation des partenaires financiers, contrairement à cette année.

 Donatien GBAGUIDI

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page