.
.

Le triomphe de la vérité

.

Voyage du chef de l’Etat à Niamey: Patrice Talon pour redynamiser la coopération entre le Bénin et le Niger


Vues : 29

Présiden Talon à NiameyDans l’euphorie de la 3ème Conférence du Sommet des Chefs d’Etat et de Gouvernement du Conseil de l’Entente  qui a eu lieu du 10 au 11 juillet 2016 dans la capitale nigérienne, le président Patrice Talon a tenu un tête à tête avec son homologue Mahamadou Issoufou, président du Niger. Plusieurs sujets ont été abordés au cours de cet entretien en vue de l’amélioration des relations de coopération entre les deux pays.

Le départ massif des hommes d’affaires nigériens de la plate-forme portuaire de Cotonou et la fermeture en vue de l’ambassade du Bénin à Niamey sont entre autres, les grandes questions abordées par les deux présidents, Patrice Talon et Mahamadou Issoufou. En effet, le  Bénin, dans sa position de pays de transit, est appelé à desservir les pays de l’interland dont, en première position, le Niger. Alors, compte tenu de la morosité du climat d’affaires,  le gouvernement béninois a pris des mesures qui ne facilitent pas la coopération entre les deux pays. Alors la décision de la fermeture de l’ambassade du Bénin à Niamey  prononcée par le gouvernement du président Patrice Talon dans l’un de ses récents conseils des ministres est l’une des questions autour des quelles les deux hommes d’Etat ont échangé. Mais il revient  de constater que l’objet premier de la visite du président béninois à Niamey est la tenue du 3ème sommet du Conseil de l’entente dont le président Mahamadou Issoufou du Niger est le président en exercice.  Il est important de rappeler que le  Conseil de l’Entente est une vieille Organisation sous-régionale créée depuis 1959 entre le Niger, le Dahomey (actuel Bénin) et la Côte d’Ivoire. Le Togo pays frère du Bénin, du Niger et de la Côte d’Ivoire, a rejoint l’organisation en 1966. Après plusieurs années de rupture, l’organisation a retrouvé ses lettres de noblesse en 2014 sous la présidence de l’ancien président du Bénin Boni Yayi.

Faure Eyassingbé désigné pour présider le Conseil de l’entente les deux années à venir

La 3ème conférence des Chefs d’Etat du Conseil de l’Entente a démarré dimanche dernier avec l’arrivée de trois pays observateurs (donc non membres) que sont le Mali, le Sénégal et la Guinée Conakry. Les Présidents du  Bénin SEM Patrice Talon, du Burkina Faso, SEM Roch Marc Christian Kaboré, et du Mali (pays observateur) SEM Ibrahim Boubacar Keita,  ont été accueillis  successivement à la passerelle de l’avion, par le Président de la République du Niger,  SEM Issoufou Mahamadou. Après l’exécution des hymnes nationaux et le passage en revue des troupes, les trois Chef d’Etat ouest africains ont été salués, successivement, par le Président de l’Assemblée Nationale, SEM Ousseini Tinni, le Premier Ministre, Chef du Gouvernement SEM Brigi Rafini, les Présidents des Institutions de la République, les membres du Gouvernement et de nombreuses autres personnalités civiles et militaires. Ils ont eu ensuite, tour à tour, un entretien en tête-à-tête, au Salon d’honneur de l’Aéroport International Diori Hamani avec le Président Issoufou Mahamadou. Les Chefs d’Etat de Côte-D’ivoire et du Togo, pays membres du Conseil de l’Entente, et ceux de Guinée Conakry et du Sénégal, pays observateurs,  ont rejoint ce  lundi matin  Niamey, la capitale nigérienne en vue de prendre part  à cette 3ème Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement du Conseil de l’Entente. Plusieurs décisions ont été prises lors de ce sommet dont la désignation du président du Togo, Faure Eyassingbé pour conduire l’organisation sous-régionale, les deux années à venir.

Yannick SOMALON

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page