.
.

Le triomphe de la vérité

.

Fête internationale de la musique 2016: Alèkpéhanhou appelle à « prendre la musique au sérieux »


Vues : 33

Erckmann Tansi, Gbessi Zolawadji, Alèkpéhanhou et Anice Pépé autour de Henri HessouLa fédération nationale des associations des professionnels de la musique traditionnelle du Bénin (Fénapromut- Bénin), avec l’appui du Fonds d’aide à la culture,  a célébré samedi dernier, 25 juin, la fête internationale de la musique à la Place Lénine à Akpakpa, Cotonou. Un grand spectacle a pour l’occasion réuni les cotonois autour d’artistes venus de diverses localités du Bénin.

Sons, rythmes et bonne humeur étaient au rendez-vous, samedi dernier à la Place Lénine avec les artistes de la musique traditionnelle du Bénin. Sur la scène, de grands noms tels que Alèkpéhanhou,Gbessis Zolawadji, AnicePépé,ErckmannTansi etc., mais aussi une multitude de groupes folkloriques venus prester pour un public  qui n’a pas boudé son plaisir de voir ses artistes préférés à l’œuvre. Avant le démarrage des festivités, Michel Loucou dit Alèkpéhanhou, le président de la Fénapromut-Bénin a, au cours d’une brève cérémonie, lancé un vibrant appel pour plus de considération pour la culture en général, et la musique en particulier au Bénin. «Une activité pour laquelle une date est retenue sur le plan international, ne devrait pas être considérée comme le dernier recours des fainéants, le refuge des désœuvrés qui  pourraient venir s’y rabattre à loisir », s’est-il exprimé. Il a invité ses pairs artistes, à se « prendre au sérieux en évitant les sentiers battus, les « copier-coller », les plagiats, pour devenir de vrais créateurs d’œuvre d’esprit ». Le président de la Fénapromut-Bénin, n’a pas manqué de s’adresser aux autorités en charge de la culture.Il les a encouragées à « prendre la musique plus au sérieux en mettant en application la charte culturelle qui permettra de catégoriser les talents pour un meilleur diagnostic des maux qui minent le secteur ». « Nous avons reçu 5/5 le message du président Alèkpéhanhou » a répondu Henri Hessou, le représentant du ministre de la culture, comme pour dire aux artistes que leurs doléances ne sont pas tombées dans des oreilles de sourd. Henri Hessou a rassuré les membres de la Fénapromut-Bénin sur la disponibilité du ministre Ange N’koué à les recevoir.

Flore NOBIME

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page