.
.

Le triomphe de la vérité

.

Clergé catholique béninois: Le Rev Père Roger Houngbédji nommé archevêque de Cotonou


Vues : 28

Père Roger Houngbédji, nouvel Archevêque de CotonouLa nouvelle est tombée dans la matinée de ce vendredi 24 juin 2016. En acceptant la  démission de l’archevêque de Cotonou, président de la Conférence Épiscopale du Bénin,  Antoine Ganyé, le Saint-Père, le Pape François a nommé le Révérend  Père Roger Houngbédji, archevêque de Cotonou. En effet,  Ordonné prêtre le 04 janvier 1969 par Monseigneur Bernardin Gantin, l’archevêque de Cotonou , Antoine Ganyé, âgé de 78 ans, avait déposé auprès du Pape François, sa démission en raison de son âge avancé. Démission qui vient d’être acceptée par le Pape François qui nomme le Révérend père Roger Houngbédji pour lui succéder. Pour ceux qui le connaissent bien,  Mr Antoine Ganyè a été nommé évèque de Dassa-Zoumè le 10 juin 1995 par le Pape Jean-Paul II. Il devient vice-président de la Conférence épiscopale du Bénin puis quelques années plus tard président de la Conférence Episcopale du Bénin. Le 20 août 2015, il a célébré à l’église Saint Michel de Cotonou ses 20 ans d’épiscopat en présence de plus de trois cents prêtes, de l’ancien président Boni Yayi et du cardinal Robert Sarah qui le présente comme  « un exemple et un modèle de sainteté, un serviteur de Dieu et des hommes, un père et pasteur d’âme. »

 

Qui est le Révérend Père Roger Houngbédji

Originaire de Porto-Novo, le Rev. P. Roger Houngbédji est né le 14 mai 1963. Il est entré dans l’Ordre des frères prêcheurs Dominicains en 1984. Il a fait sa profession perpétuelle en 1989 et a été envoyé à Lyon pour le premier cycle des études théologiques. Il a continué le deuxième tour avec adresse biblique OACI (Institut catholique de l’Afrique de l’Ouest),  après l’obtention de la licence. Il a ensuite obtenu un diplôme en théologie biblique à l’Université de Fribourg (2006). Il a été ordonné prêtre le 8 Août 1992. Après son ordination, il a été le Master of Students in Abidjan, Côte-d’Ivoire de 1993 à 1995 puis de 1996 à 1997. Maître des étudiants à Yaoundé, Cameroun de 1995 à 1996, le père Roger Houngbédji a été nommé Directeur des études et associé (Assistant) du Prieur régional entre 1997 et 1999 puis Maître général pour l’Afrique de 1999-2007. Vicariat Avant régional d’Afrique de l’Ouest de  2007 à 2009 le révérand père Roger Houngbédji était le Vice-provincial de la nouvelle Vice-Province d’Afrique de l’Ouest pour deux mandats (2009-2015).Il est professeur à l’Université catholique de l’Afrique de l’Ouest (UCAO) à Abidjan et au Centre dominicain de Saint Thomas d’Aquin à Yamoussoukro (Côte-d’Ivoire). En outre, il a été réélu pour un second mandat au poste de président de la Conférence des Supérieurs Majeurs de la Côte-d’Ivoire.

 

Une nomination pas comme les autres

C’est une première dans l’histoire du Bénin de voir un prêtre  nommé directement  archevêque malgré que ce dernier ne soit pas auparavant consacré  évêque. Sinon que cela date de plus de vingt ans, l’entrée dans le rang des archevêques, de Monseigneur Isidore de Souza. En effet, la nomination du nouvel archevêque de Cotonou, le Révérand père Roger Houngbédji suscite plusieurs interrogations dans le rang des fidèles qui, du moins, ne maîtrisent pas le fonctionnement de l’église Catholique romaine ou les principes du Droit Cannon. Selon l’avis d’un prêtre contacté pour mieux comprendre, « Dieu choisit selon le besoin et la situation ». Pour le serviteur de Dieu qui requiert l’anonymat, le droit cannonique permet qu’un prêtre, qui n’a pas été consacré évêque, soit directement nommé archevêque, car seul Dieu choisit et surprend le peuple à travers ses choix. Il estime que même si  le prêtre est en France, aux Etats Unis ou à Rome, il peur servir où le pape l’envoie et dans n’importe quel pays. Et en le faisant, il donne les exemples de l’évêque d’Abomey, Eugène Cyrile Houndékon,qui, étant prêtre à Ouidah, avait été envoyé pour diriger le diocèse d’Abomey,  l’évêque de Dassa , Gnonhossou qui, étant à Rome, avait été ordonné pour servir à Dassa. C’est dire que les nominations au sein du clergé béninois relèvent du choix du pape mais d’un choix inspiré de Dieu.

Yannick SOMALON

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page