.
.

Le triomphe de la vérité

.

Lutte contre l’inondation dans le Zou: Luc Atrokpo et les PTF lancent les études de faisabilité


Vues : 32

imageLe président de la Communauté des communes du Zou (CCZ), Luc Atrokpo, a procédé, le lundi 20 juin 2016, au lancement des études d’élaboration d’une stratégie globale de la gestion des eaux et d’adaptation aux changements climatiques dans le Zou. C’était en présence des Partenaires techniques et financiers (PTF) puis des autorités dudit département.

Ces études qui rentrent dans le cadre de la lutte contre les effets néfastes des eaux de ruissellement vont aboutir à l’exécution du projet « bassins versants du Zou ». Un projet qui va mettre les populations à l’abri de l’inondation et  impacter positivement  l’économie départementale. C’est pour atteindre ce principal objectif qui permettra aussi aux autorités communales de transformer les eaux fluviales dévastatrices , causes de dégâts matériels , que les maires du département du zou ont ainsi élaboré avec l’éclairage de leur président et maire de Bohicon,Luc Atrokpo, un important  projet dénommé « bassins versants du Zou ».  Une ambition que le président de la CCZ, Luc Sètondji Atrokpo a confirmée dans son intervention, lors de la cérémonie d’ouverture des travaux. « Pour limiter les dégâts des eaux de ruissellement dans le Zou, les neuf communes ont monté le projet bassins versants du Zou. Il s’agit, pour nous, de transformer cette menace en opportunité pour nos populations », a-t-il déclaré. L’un des Partenaires techniques et financiers  qui soutiennent l’initiative,  le vice-président  de  l’Agglomération Seine-Eure (CASE) en France, Hubert Zoutu, a précisé leur volonté de transformer les eaux de ruissellement en un facteur générateur d’emplois dans le département du zou. Face à cette vision de développement, le préfet du département du Zou/Collines, Sébastien Chabi n’a pas manqué d’exprimer son satisfécit avant de promettre jouer sa partition pour l’aboutissement heureux du projet. Le même engagement est venu du chef de mission du groupement G2C, Stéphane Nougier,  de l’Agence Sud-est, ayant en charge les Etudes et qui a promis œuvrer pour transformer ce danger en opportunité. Ces études d’élaboration de la stratégie globale de mise en œuvre du projet s’élèvent à un coût global de 275 millions de FCFA. De ce montant, seul 13 millions seront payés par les communes du Zou pour l’exécution du projet.

Création d’emplois et de richesse aux populations

Le projet « bassins versants du Zou » est un projet porteur d’espoir. En fait, avec ce projet, les eaux de ruissellement vont contourner les villes concernées  au lieu de les traverser pour y causer des dégâts. Dès lors, ces eaux pluviales vont servir à l’agriculture, la pêche, l’élevage et à d’autres activités génératrices de revenus. Aussi, la mise en place du système de canalisation de ces eaux va générer des emplois  aux hommes, femmes et jeunes du département du zou. Les autorités centrales et communales ainsi que les partenaires techniques et financiers (PTF) ont donc bien trouvé en prenant l’engagement de soulager les peines des populations du département et à les faire vivre dans un environnement sain, grâce à leur implication pour la concrétisation de ce merveilleux projet. Il aura une durée d’exécution de huit mois au cours de laquelle il sera question de faire le diagnostic approfondi du phénomène cyclique pour en cerner les causes avec les regards des experts. Ensuite, il sera procédé à l’élaboration d’un programme d’action pour contenir  et muter la menace en opportunité, et enfin, l’évaluation chiffrée  du programme stratégique jusqu’à l’appel d’offre. Il est à rappeler que ce projet des maires du département du zou et présenté à la COP21 par Luc Atrokpo a reçu l’adhésion des PTF dont, l’Union européenne (UE), l’Agence française de développement (AFD), l’Ambassade de France au Bénin. Cette initiative est à mettre à l’actif du président de l’Union des communes du Zou (UCOZ) qui s’est battu pour que ses collègues d’Abomey, Agbangnizoun, Djidja, Zogbodomey, Za-Kpota, Covè, Zagnanado et Ouinhi  aient l’accompagnement de ces partenaires sur ce projet.

 Rastel DAN

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page