.
.

Le triomphe de la vérité

.

Lancement d’une formation des chargeurs au CNCB: Le Dg Antoine Dayori se préoccupe des normes de production


Vues : 23

formation CNCBAu centre de formation Germe à Allada ce mardi 14 Juin, le Directeur Général Adjoint  du conseil national des chargeurs du Bénin, représentant le DG Antoine Dayori empêché, a lancé officiellement la formation au profit des producteurs, des exportateurs et des consommateurs sur la connaissances des normes de production du beurre de karité, de l’ananas et du cacao.

Dans le contexte de la mondialisation de l’économie et de concurrence entre les entreprises d’une part et de crise alimentaire des années 1990 qui a généré plus de vigilance de la part des consommateurs d’autre part, le premier critère de choix d’un produit ou service est la qualité. Prenant la mesure de cette nouvelle tendance  qui oriente désormais le comportement des grands clients, le conseil national des chargeurs du Bénin a décidé de consacrer une formation au profit des chargeurs des filières karité, ananas et cacao sur la connaissance des normes de production et de commercialisation afin de leur permettre de maîtriser les normes internationales, d’améliorer  la qualité et d’augmenter le volume de leur production. Procédant à l’ouverture de cet atelier, Richard  Allossohoun , Directeur Général Adjoint du Cncb, a  laissé entendre que le volet agriculture occupe une place de choix dans le projet de société du Chef de l’Etat. A l’en croire, le diagnostic effectué par les experts renseigne sur l’insuffisance de formation des producteurs agricoles et une faiblesse des moyens de services d’encadrement. ‘’C’est fort de ce constat que le Cncb organise chaque année de telles formations’’, a-t-il ajouté. Il a souhaité que cette formation apporte un plus en innovation et en esprit de créativité aux participants.

Durant quatre jours, les  participants seront entretenus sur plusieurs modules notamment sur le calcul de rentabilité pour les transformateurs du karité et les producteurs de l’ananas et du cacao, les généralités sur les normes et les conditions de mise en marché des produits agricoles etc. A l’issue de cette formation, chaque participant doit maîtriser la notion des normes et des bonnes pratiques de productions, maîtriser l’importance et les avantages des normes internationales de production et de commercialisation, améliorer la qualité et augmenter les quantités pour des revenus plus substantiels.Notons que cette formation prendra fin vendredi prochain.

Wandji A.

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page