.
.

Le triomphe de la vérité

.

Victoire 2-1 face à la Guinée Equatoriale: Les Ecureuils à un match de la qualification


Vues : 26

Ecureuils hier face au Nzalang national au stade Mathieu KérékouOpposés au Nzalang national de la Guinée Equatoriale, hier dimanche 12 juin 2016, au stade Général Mathieu Kérékou, les Ecureuils conduits par Omar Tchomogo se sont imposés par le score de 2 buts à 1.

2-1 ! C’est le score qui a sanctionné le match Bénin-Guinée Equatoriale, comptant pour la 5ème journée des éliminatoires de la CAN Gabon 2016. Dans l’incertitude sur la tenue effective de la rencontre depuis leur entrée en regroupement, les Ecureuils ont finalement joué et gagné afin de maintenir leur chance de qualification intacte. Au début de la partie, les poulains d’Omar Tchomogo ont été un peu secoués par des Nzalangs visiblement venus pour jouer aux troubles fêtes. Mais sans se précipiter, ils ont réussi à contenir les assauts de Pépin Machin (18ème min), VieraElong (22ème min) et de IvanEdutout en plaçant quelques contre-attaques. C’est ainsi que sur l’une de celles-là, Bello Babatoundé a été brutalisé par des défenseurs Equato-guinéens décidés à ne rien laisser passer. JodelDossou, chargé de réparer la faute, a trouvé Khaled Adenon oublié au second poteau. Ce dernier a rabattu la balle de la tête et donne l’avantage aux Ecureuils. 1-0, c’est sur ce score que la mi-temps est intervenue malgré les tentatives de Stéphane Sessegnon (39ème minute) et de Bello Babatoundé(42ème minute) pour aggraver la marque ainsi que les tentatives de VieraElong (32ème et 37ème minutes) pour rétablir la parité. Une prouesse à laquelle ils sont parvenus après la reprise.

Dossou double passeur, Djigla ouvre son compteur but

Sur coup franc, Ivan Edu a trouvé la tête d’Ivan Esono à la 58èmeminute. Mais les Ecureuils n’ont pas fait trop attendre le suspens. 1 minute après, JodelDossou sur le côté droit dépose parfaitement son vis-à-vis et sert David Djigla qui bat FélipeOvono pour redonner l’avantage aux Ecureuils. Un avantage que Stéphane Sessegnon et ses coéquipiers ont conservé jusqu’à la fin de la partie. Il faut rappeler qu’à la 64ème minute, Ivan Edu suite à une altercation avec le capitaine des Ecureuils a écopé d’un deuxième avertissement, synonyme d’expulsion laissant donc ses partenaires terminer le match à 10. Par ce résultat, les Ecureuils restent 2ème avec 11 points derrière le Mali (déjà qualifié avec 13 points). En cas de victoire à Bamako ou à défaut d’un nul, les Ecureuils pourront retrouver la CAN après avoir manqué les trois dernières éditions.

La victoire est obligatoire à Bamako pour les Ecureuils 

Accrédités après leur victoire  de 11pts, les Ecureuils ne sont pas encore totalement qualifiés pour la CAN Gabon 2017. Donc, encore sûr de rien, il faut bien une victoire en terre malienne face aux aigles du Mali pour éviter tout calcul de dernières minutes. Car, en s’imposant au cours de cette dernière rencontre, les Ecureuils totaliseront 14 points et seront 1er du groupe C alors que les Aigles seront 2ème avec 13points. Dans ce cas, les deux équipes obtiendront la qualification. En cas de nul, les Ecureuils auront 12points et seront obligés de sortir les calculettes. Car, ils seront en rude concurrence avec la RD Congo (groupe B) et le cap-vert (groupe F) qui peuvent terminer la campagne avec 12 points aussi. Comment ? Première du groupe B avec 12 points, la RD Congo qui recevra la Centrafrique peut terminer 2èmeavec ce même nombre de points en cas de victoire de celle-ci, actuellement 2ème avec 10points.  Dans le groupe F, si le Cap-vertobtient une victoire lors de la dernière journée à domicile contre la Lybie, elle totaliserait 12 points. Seul dans le groupe D que celui qui sortira deuxième entre le Burkina Faso (10 pts) et l’Ouganda (10 pts)peut avoir 13 points en cas de victoire des deux équipes respectivement contre le Bostwana et les Comores et pourra  dépasser le Bénin tout en se garantissant une des deux places de meilleur deuxième. Il est alors clair que même si le Bénin continue de maintenir sa chance de retrouver Gabon en janvier intacte, il va falloir batailler encore dur.

Khaled Adénon décisif avec les Ecureuils

Annoncé absent pour ce match qui devrait avoir lieu le 5 juin dernier, le défenseur d’Amiens SC qui vient de monter son club en ligue 2 grâce à un but marqué de la tête, a récidivé, hier dimanche 12 juin, lors du match Bénin-Guinée Equatoriale comptant pour la 5ème journée des éliminatoires de la CAN Gabon 2017. Il a ouvert la marque à la 26ème minute permettant aux Ecureuils du Bénin de prendre le devant des opérations. Il a également fait montre de son efficacité défensive en secondant avec maestria, Salomon Junior pour empêcher l’attaque du Nzalang à tourner au mieux. Ce faisant, Khaled Adenon qui est sur la pente ascendante est l’homme du match.

Anselme HOUENOUKPO

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page