.
.

Le triomphe de la vérité

.

Désormais formalisée: L’association “Les 3 A-V” exige le respect de ses droits à l’aéroport


Vues : 20

association 3AVAprès les multiples déboires  qu’elle a connus dans  sa formalisation, l’Association Aide et assistance aux voyageurs de l’aéroport international Cardinal Bernardin Gantin de Cotonou (Les 3A-V) a été enfin enregistrée. Et c’est sous le n°2014/025/MISPC/DC/SGM/DGAIC/DTLP/SAAP-Assoc/SA du 21 juillet 2014.  Une formalisation qui la conforte dans ses démarches pour le respect de ses droits. Des droits qui, selon les explications de son président, Alphonse Houngavou,  sont bafoués par les autorités de l’Agence nationale de l’aviation civile (ANAC). Et pourtant, selon Alphonse Houngavou, maintes démarches ont été entreprises par les responsables de l’association pour expliquer leurs objectifs et exhiber ses documents légaux. En témoigne la séance de travail  tenue avec les membres de l’association et les responsables de l’ANAC il y a environ trois mois. Et en parlant d’objectifs, l’Association Aide et assistance aux voyageurs de l’aéroport international Cardinal Bernardin Gantin de Cotonou entend « soigner et préserver l’image de marque de la République du Bénin ; aider, assister et renseigner les usagers de l’aéroport exclusivement sur le parking des véhicules, devant le hall public départ, le hall d’enregistrement et le hall de réception des bagages avec sortie par le hall public arrivée ». Mais pour atteindre ces objectifs, il faut bien une vraie collaboration avec les autorités aéroportuaires. Ce qui permettra, aux dires de Alphonse Houngavou, de disposer des emplacements nécessaires pour conduire cette mission qui est dévolue à l’association et donc reconnue par les textes réglementaires. Ce qui semble être ignoré par les autorités aéroportuaires et que dénonce l’association qui, visiblement exaspérée, exige le respect de ses droits. « Nous voulons jouer maintenant pleinement notre rôle. Nous avons besoin des emplacements pour faire notre travail. Il est temps que les  autorités de l’ANAC respectent nos droits et permettent à l’association “Les 3A-V” d’atteindre ses objectifs », a laissé entendre Alphonse Houngavou avant de réaffirmer la disponibilité de sa structure  à engager un dialogue franc avec les  nouvelles autorités de l’aéroport afin que  la situation soit revue.

Donatien GBAGUIDI

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page