.
.

Le triomphe de la vérité

.

Entretien avec le député Dah Délidji Parfait Houangni, président de : «Nous avons besoin de tout le monde, sponsors et soutiens, pour réussir cette compétition»


Vues : 25

delidji houangniLe comité d’organisation de la compétition internationale du jeu « Adji » s’active. A deux mois du démarrage, le président de la structure en charge de cette discipline, le député Dah Délidji Parfait Houangni fait le point des préparatifs. Selon lui, tout va bien et les autorités ainsi que les sponsors doivent se joindre à eux pour une parfaite organisation. Lisez plutôt.

L’Evénement Précis: Le Bénin accueille, dans quelques semaines, un tournoi international du jeu « Adji » qu’organise l’association Cojap dont vous êtes le président. Parlez-nous de ce tournoi.

Dah Délidji Parfait Houangni : D’abord, permettez-moi de vous dire que « Adji » est un jeu que nous voulons promouvoir. Vous n’êtes pas sans savoir que depuis un certain temps, les disciplines sportives auxquelles le pays s’est affilié peinent à décoller. Alors, nous avons dit, vu qu’il y a ce jeu ludique très aimé des Béninois, qu’il sera de bon ton qu’on organise le secteur afin de donner encore plus d’engouement autour de çà. C’est ce qui nous a amené depuis quelques années à nous réunir pour organiser des compétitions un peu partout dans le pays. Cette année, nous avons décidé d’aller au-delà des frontières du pays. C’est de là que nous avons pensé organiser un tournoi international. Et pour cette première édition nous avons 3 pays (le Nigeria, le Togo et le Bénin).

Où en êtes-vous pour les préparatifs ?

Parlant des préparatifs, ils vont bon train. Tout se passe normalement et bien. J’étais à Abuja la semaine dernière où j’ai rencontré les autorités sportives avec qui les échanges sont très poussés et rassurent une fois encore de l’arrivée de la délégation nigériane pour prendre part à ce tournoi. Nous nous apprêtons pour aller à Lomé pour régler les derniers détails de ce côté aussi. Au plan national, nous courrons toujours pour tenir informés tous ceux-là qui doivent l’être afin que nul ne soit laissé. Car, nous avons besoin de tout le monde pour réussir cette compétition qui, à coup sûr, marquera le début d’une large promotion et vulgarisation de ce jeu africain.

La réussite de l’évènement est une question de moyens. A ce jour, en avez-vous déjà ?

Les moyens humains sont là. Ce sont les finances le gros problème et sur ce plan, nous invitons les sponsors, les bonnes volontés, les personnes qui souhaitent que ce jeu ait d’ampleur, soit connu comme un jeu digne du nom, à se joindre à nous. Nous ne refusons rien. Tout apport est le bienvenu. Car, la survie de la discipline parmi celles-là que nous connaissons déjà, dépendra de la réussite de la première édition de ce tournoi international que nous allons organiser du 5 au 7 août prochain ; c’est-à-dire que l’issue de ce tournoi va nous permettre de réaliser notre rêve qui est de l’étendre à tous les pays de la sous-région et de l’Afrique tout entière.

A cette compétition, l’équipe béninoise dispose-t-elle des joueurs capables de terminer sur la première marche du podium ?

Bien sûr. Ce jeu est d’abord béninois avant d’être pour les autres. Et nous avons des groupes qui jouent un peu partout et dans lesquels il y a des talents, des génies. Je suis certain qu’ils feront des merveilles. Alors, nous demandons une fois encore aux sponsors et surtout au ministre des sports, de nous venir en appui. Car, à travers cette discipline, le Bénin peut faire parler de lui. Il faut alors qu’on mette du sérieux autour.

Que diriez-vous pour mettre fin à cet entretien ?

Nous avons juste deux mois devant nous pour l’organisation du tournoi international du jeu « Adji ». Mobilisons-nous pour le réussir.  Et nous allons réussir. Merci à vous pour votre soutien ainsi que la visibilité que vous donnez à nos activités. J’espère que par votre biais, les personnes les plus indiquées nous écouteront et nous rejoindront pour la promotion de ce jeu d’intellect plein de technicité, de mathématique et de calcul, très fascinant, pratiqué par des milliers de jeunes Béninois et Africains.

Réalisation: Anselme HOUENOUKPO

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page