.
.

Le triomphe de la vérité

.

Actes de vandalisme des villageois sur le site de la Compagnie du Bénin: Nicéphore Soglo invite la population de Lanzron à une franche collaboration


Vues : 37

Le maire Nicéphore SogloL’ancien président-maire de la ville de Cotonou, Nicéphore Dieudonné Soglo était hier, mercredi 25 mai 2016, sur le site de la plantation de la Compagnie du Bénin que dirige son fils Ganiou Soglo à Lanzron dans la commune d’Abomey-Calavi. Il entendait, à travers cette descente,  sensibiliser les villageois après des actes de vandalisme constatés ces derniers temps sur l’exploitation et leur annoncer son retour à la terre.

« Pas de développement sans l’agriculture (…) J’ai été pendant mon quinquennat à la magistrature suprême, le président des paysans. Maintenant après la politique, je retourne à la terre pour le reste de mes jours… » Ce sont là quelques mots de Nicéphore Soglo face aux travailleurs de la Compagnie du Bénin, des habitants de Lanzron et des autorités politico- administratives sortis nombreux pour l’écouter. En effet, ce sont les sabotages des installations de la Compagnie du Bénin promotrice de la gamme de produits vivriers « Donou » qui ont provoqué cette descente. Le président Soglo a expliqué à l’assistance le bien-fondé de soutenir un tel projet implanté sur un domaine de 50 hectares  et qui met ce petit coin perdu du Bénin sur orbite partout dans le monde. « Nous avons réussi à extirper notre Bénin des mains impérialistes (…) Maintenant, il faut remettre le pays au travail (…) Je serai désormais des vôtres, je commence ici une vie de paysan pour continuer à donner l’exemple. Vous me verrez tout le temps parmi vous… », a-t-il déclaré avant d’exhorter la population à collaborer avec les acteurs de la Compagnie du Bénin afin que Lanzron devienne le village qui sème l’espoir. A sa suite, Serge Kounasso, le directeur de la Compagnie, a rappelé les difficultés auxquelles les villageois sont confrontés. Il s’agit du sabotage de leurs installations, en l’occurrence, les tubes d’arrosage pluvial utilisés pour leur système d’irrigation, la désertion du site par les ouvriers locaux… Toute chose qui ne facilite pas la mise en œuvre de ce projet de maraichage qui, après 3 ans, fait parler de lui de par le monde.  Pour Ganiou Soglo, retourné à la terre depuis sa sortie du gouvernement de Boni Yayi et promoteur de la Compagnie du Bénin, il faut une saine collaboration avec les villageois de Lanzron qui bénéficient  de nombreux  avantages du fait de l’implantation de ce projet (eau, électricité et bientôt un centre de santé). «  Moi j’ai la possibilité de développer votre village. Je vais rester ici malgré tout, je vais travailler ici ; vous faire comprendre le bien-fondé du projet pour que nous gagnions ensemble », a martelé celui qui a créé plusieurs dizaines d’emplois par ce projet. Le Commandant de Brigade de Zinvié et le chef village d’Avagbé, juridiction dans laquelle se trouve Lanzron, n’ont pas manqué de prodiguer de sages conseils pour que le partenariat entre toutes les parties autour du projet se solidifie afin que la Compagnie du Bénin atteigne son objectif  qui est d’assurer la sécurité alimentaire de tous les Béninois.

Wandji A.

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page