.
.

Le triomphe de la vérité

.

Journée mondiale de la métrologie : Le DG/ABMCQ, Bernard Akpan annonce des journées-visites et des formations aux usagers


Vues : 34

Bernard AkpanLe Bénin s’apprête à célébrer l’édition 2016 de la Journée mondiale de la métrologie. Dans l’entretien ci-dessous, le Directeur général de l’Agence béninoise de métrologie et du contrôle de la qualité (ABMCQ), Bernard AKPAN, explique le choix du thème de cette année. Un terme à partir duquel il a fait la lumière sur l’importance de la métrologie. Abordant la particularité de cette commémoration, il a annoncé des journées portes ouvertes et des formations aux consommateurs et usagers.  

L’EVENEMENT PRECIS : Qu’est-ce qui explique le choix du thème de cette année ?

DG/ABMCQ, Bernard AKPAN : «Mesures dans un monde dynamique » est l’intitulé du thème de cette année. C’est un thème qui traduit un défi dans le monde de la métrologie. Le monde change et lorsque nous prenons par exemple la chambre de combustion, la pression qui se trouve dans la chambre de combustion est dynamique et évolue de façon vertigineuse. La question est de savoir comment on peut avec efficacité et de façon précise mesurer la pression dans une chambre de combustion. Les scientifiques ont ce défi lié à l’évolution du monde à relever. Le Bureau international des poids et mesures (Bipm) et l’Organisation mondiale de la métrologie légale ont choisi ce thème.

En réalité, quelle est l’importance de la métrologie pour une société ?
Avant d’aborder l’importance de la métrologie dans le monde, je voudrais d’abord situer le cadre. C’est depuis 2000 que nos deux organisations dont j’ai cité les noms ont commencé par célébrer le 20 mai. Ceci parce que c’est le 20 mai 1975 qu’a été signé le Traité de la convention de mètre. Et comme vous le savez, la métrologie, c’est d’abord dans le domaine scientifique. Cette convention a été la base du système international des unités de mesure. Les unités de mesures sont dans tous les domaines (recherches scientifiques, commercial, environnemental, économique..). Alors,  il est donc nécessaire de rappeler aux décideurs, aux chefs d’entreprises, aux industriels que la métrologie est d’une importance capitale. Il faut leur rappeler l’importance de cette science dans la vie humaine. Parlant de la métrologie, c’est la science des mesures ou des mesurages et de leurs applications. Dans n’importe quel domaine, on doit pourvoir mesurer. A l’hôpital, on prend votre tension, votre température, votre poids et autres, ceci avec des instruments de mesure. Ces instruments doivent être en bon état de fonctionnement pour donner les justes mesures. Lorsque ces instruments ne donnent pas les justes mesures, vous comprenez qu’ils sont défaillants et dangereux pour la personne humaine. Donc la métrologie s’occupe justement de la manière dont il  faut prendre avec précision les mesures. Donc, c’est purement scientifique et industriel.

Quelle est la particularité de cette édition ?
Cette année, nous avons voulu faire des journées portes ouvertes. Puisque le 20 mai de cette année tombe sur un vendredi, il y aura justement une première journée portes ouvertes. Mais avant la journée, nous allons lancer les manifestations déjà à 9 heures.  A cet effet, nous avons invité des chefs d’entreprise, des industriels, les partenaires. Après ce lancement, nous enchainons avec la journée portes ouvertes et la formation des utilisateurs des instruments de mesures. Il faut former les gens pour qu’ils sachent bien mesurer pour éviter les erreurs humaines.

Comment cela va se manifester dans les antennes régionales, puisque vous en avez ?
Cela doit être célébré dans les antennes également. Nous avons donc prévu pour nos deux antennes, à savoir, celles de Parakou et de Bohicon, des journées portes ouvertes que les collaborateurs animeront. Cela permettra aux citoyens de mieux comprendre le fonctionnement de  l’Abmcq.

Quel appel lancez-vous à vos usagers ?
Nous appelons nos usagers à venir faire le contrôle de leurs équipements et se faire former, surtout les agents de laboratoire. Nous rassurons que nous avons des compétences pour former nos usagers.

Avez-vous les moyens de votre mission ?
Nous n’avons pas de moyens comme il le faut. Notre domaine est vaste et nous avons besoin de beaucoup d’équipements. Or, ce sont des moyens de travail qui coûtent extrêmement chers. Nous en avons quelques-uns, que  nous utilisons, mais nous souhaitons en avoir plus afin d’être plus utile à la population et aux consommateurs. C’est ce qui explique les partenariats que nous nouons avec certains partenaires techniques et financiers et entreprises pour nous renforcer.

Entretien réalisé par Emmanuel GBETO

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page