.
.

Le triomphe de la vérité

.

Relations diplomatiques entre le Bénin et le Japon: L’ambassadeur Rufin Zomahoun expose les avancées en 5 ans


Vues : 7

 « Sur 54 pays d’Afrique où le Bénin occupait la 49ème position, nos efforts depuis notre nomination le 14 décembre 2011, ont permis de positionner désormais le Bénin à la première place sur la liste dans l’acquisition de l’Aide Publique au Développement (APD) du Japon au Bénin ». C’est l’une des avancées enregistrées par Rufin Zomahoun, ambassadeur plénipotentiaire du Bénin près le Japon. C’était hier mercredi 16 mars 2016 dans les locaux de la Fondation Ifè au quartier Sainte Rita à Cotonou à l’occasion d’une conférence de presse qu’il a donnée pour exposer les réalisations du Japon au Bénin. Au cours de cette sortie médiatique pendant laquelle il a été assisté du coordonnateur de la fondation Ifè,  Gustave Zomahoun et du 24ème professeur-japonais envoyé au Bénin, Manami Shibuya, le conférencier a fait cas du niveau rassurant des relations entre les deux pays. Une confiance qui a conduit à la concrétisation de certaines œuvres sociales comme la construction des écoles dans certaines localités du pays, l’octroi de vivres aux enfants de certaines écoles, la formation des Béninois à la langue japonaise. Par rapport à cette action, il confie avoir laissé son salaire pour assurer la cantine des élèves dans le septentrion.  « On a travaillé pour augmenter la bourse aux étudiants », ajoute-t-il. « Le Japon étant mon pays d’adoption, en tant que résidant permanent au Japon, j’ai tapé aux portes indispensables pour obtenir des résultats concluants. C’est ainsi qu’en moins de six mois, en tant qu’ambassadeur, nous avons réussi à obtenir de l’administration nippone une visite d’Etat pour le président de la République, Dr Yayi Boni. Des diplomates béninois de carrière m’ont fait la confidence que très peu d’ambassadeurs du Bénin ont eu, depuis 1960, l’opportunité d’organiser, en l’espace de 12 mois, deux visites, dont une d’Etat, du président de la République dans une grande puissance mondiale comme le Japon », a précisé  l’ambassadeur.  A ce titre, il justifie ces prouesses réalisées aux plans eau et assainissement, environnement,  social par la visite effectuée par le Chef de l’Etat au Japon en décembre  2012. Depuis lors, la partie japonaise a déjà financé plusieurs projets. Et mieux, le Japon avait décidé d’effacer toutes les dettes que le Bénin avait contractées. Il y a aussi au Bénin, des volontaires japonais qui interviennent dans tous les domaines de notre vie quotidienne et qui sillonnent les villes et campagnes de notre pays. Pour finir, le conférencier a annoncé l’organisation de la Conférence internationale de Tokyo pour le développement de l’Afrique (TICAD) prévue pour les 27 et 28 août 2016.

Emmanuel GBETO

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page