.
.

Le triomphe de la vérité

.

Lettre pastorale fixant les critères du choix du prochain président de la république: Le clergé opte pour un président patriote qui a une connaissance suffisante des réalités du pays


Vues : 1

Monseigneur Antoine Ganyé EpLe clergé béninois vient à nouveau de parler de lui en cette veille du second tour de l’élection présidentielle. Se fendant d’une déclaration tendant à démentir une présumée information relative à une consigne de vote de la Conférence Épiscopale du Bénin en faveur du candidat Lionel ZINSOU, Mgr Antoine GANYE, Archevêque de Cotonou et président de la Conférence Épiscopale du Bénin, a rappelé que l’Eglise a déjà parlé depuis janvier où elle a invité, dans la lettre pastorale intitulée : « SOUS LE REGARD DE DIEU…», adressée à toute la communauté en général et aux fidèles catholiques en particulier, à «LA CONVERSION DES COEURS ET DES CONSCIENCES ! ».  Les autorités de l’Eglise catholique du Benin, ont dans ladite lettre, dénoncé  unanimement les maux qui minent la société, dénoncé le mal de l’argent, le mal du mensonge public et privé, le mal des retards administratifs et des défaillances de méthode et d’organisation. Elles ont stigmatisé « le mal dévastateur que nous trainons depuis toujours ». Indiquant les critères de choix du prochain président, les évêques ont prescrit des conditions qu’il faut que le Président remplisse : avoir la crainte de Dieu, avoir la capacité d’une bonne gestion sociale des biens publics, avoir une connaissance suffisante des réalités du pays (géographique, historique, socio-anthropologique), un président patriote, de niveau intellectuel appréciable, ayant la capacité de veiller à la saine application des lois. Voici les grandes lignes des critères édictés :

Pour qui voter ?
Pour le candidat ou la candidate dont on apprécie les qualités, capacités et compétences personnelles, il ou elle devrait présenter généralement les critères suivants :
Avoir la crainte de Dieu et le respect du sacré;
Avoir le sens de l’écoute et l’aptitude à travailler en équipe; l’ouverture d’esprit, la disponibilité, le courage;
Avoir le sens de responsabilité;
Avoir la capacité de veiller à la saine application des lois, à respecter le principe de la séparation des pouvoirs;
Avoir la capacité d’une bonne gestion sociale des biens publics et de la stabilité du contrat social global;
Avoir la garantie d’une culture politique solide, une expérience avérée dans le domaine politique, et de leadership;
Avoir une connaissance suffisante des réalités du pays (géographique, historique et socio-anthropologique);
Avoir une compétence professionnelle avérée;
Avoir le sens du patriotisme et de l’unité nationale (grande capacité à être au service des autres dans leur diversité) ;
Avoir un niveau intellectuel appréciable;
Avoir une capacité physique rassurante et un équilibre mental;
Être une personne de conviction, honnête, de bonne moralité; digne de confiance;
Être rassembleur, charismatique, clairvoyant, efficace et
visionnaire pour le pays ;
Être épris de justice et de paix.
(Lire la suite de la lettre de la conférence épiscopale du Bénin dans notre prochaine parution)

Wandji A.

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page