.
.

Le triomphe de la vérité

.

Premières tendances du scrutin présidentiel: Le Plateau sanctionne les Fcbe dans 3 communes sur 5


Vues : 1

Le candidat de la vague bleue a dicté sa loi dans le département du Plateau ce dimanche 06 mars 2016. Sébastien Germain Ajavon, puisque c’est lui, a régné en maître dans les communes de Sakété, Adja-Ouèrè et Ifangni. Son état-major composé de Me Salami, Alexandre Dédjan épaulés par Aurélien Ogoutéibo et Jean Hounsou à Takon, a réussi à occuper suffisamment le terrain et le baliser quotidiennement pour le candidat dans le cadre du scrutin présidentiel de ce dimanche. Une synergie d’actions devant laquelle la Coalition pour le développement de la république (Cdr) du vice-premier ministre, François Abiola, s’est très vite pliée. En effet, selon certaines informations, les populations du département du Plateau accablées par les différents événements qui ont caractérisé le régime présidentiel finissant, ont menacé  de tourner véritablement cette page de l’histoire du Bénin. Et pour y parvenir, elles ont décidé de sanctionner par leur vote, le candidat Lionel Zinsou porté par la coalition Fcbe, en lieu et place de qui, elles avaient préféré leur fils, François Adébayo Abiola, ministre dans le gouvernement de Boni Yayi depuis huit ans. Ainsi, dans les six arrondissements de la commune natale du Vice-premier ministre, la ficelle tissée par des ténors politiques Raliou Arinloyé, Pierre Adéchi, Joseph Bamigbadé, Firmin Biokou est détruite constamment après chaque descente de l’équipe de la Cdr. Elle n’a donc plus été suffisamment solide pour projeter le candidat Zinsou devant ses challengers. Il a été plutôt laminé par les partisans du candidat Ajavon dans tous les arrondissements de la commune. Il en est de même dans la commune d’Ifangni avec la touche indélébile du député Louis Vlavonou et dans la commune d’Adja-Ouèrè avec l’opérateur économique, Séfou Oladikpo Fagbohoun. Deux leçons essentielles se dégagent de l’analyse de ce résultat. Les leaders Fcbe devenus Crd ne contrôlent plus le fief traditionnel de Sakété. Les populations fâchées en raison du sort infligé à leur fils, n’entendent plus faire cadeau au candidat de Boni Yayi.

Germin DJIMIDO (Coll.)

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page