.
.

Le triomphe de la vérité

.

NAISSANCE DE NOUVEAUX REGROUPEMENTS AU SEIN DE LA MOUVANCE: FCBE, la redoutable machine de la victoire de Lionel Zinsou


Vues : 3

Machine électorale bien structurée, depuis la base jusqu’au sommet en passant par les départements, arrondissements, quartiers de ville et villages, l’alliance FCBE, bras armé du candidat de l’alliance républicaine, Lionel Zinsou, conduira, avec l’appui des deux principaux partis d’opposition au Bénin ( parti du renouveau démocratique et renaissance du Bénin), le candidat unique à la victoire, et ceci, dès le premier tour de la présidentielle. C’est ce que certifie, dans une démarche méthodologique, l’un des ténors de la mouvance au pouvoir qui démontre qu’en plus de ses stratégies qui l’ont toujours conduit à des victoires éclatantes, l’alliance, première force politique du Bénin est plus que revigorée par le renfort en son sein de nouveaux creusets que sont la Ligue des Forces Progressistes du ministre Komi Kouché, de la Coalition pour le développement de la république (Cdr), du ministre François Abiola et la Nouvelle Alliance présidée par le ministre Honorine Attikpa.

 

Il n’est plus un secret pour personne qu’au Bénin, l’alliance Fcbe, première force politique au Bénin, est une somme de sous-alliances, de partis politiques, de mouvements et associés, ainsi que des personnalités fondatrices ou les sympathisants. Cette composition de l’alliance, selon l’un de ses ténors politiques, est statutaire et les statuts refondés des Fcbe, le 18 Octobre 2008, n’ont pas été modifiés par les différentes instances de l’alliance que sont le Congrès, l’assemblée générale et les conseils nationaux. Cette mise au point, intervient, pour répondre à la campagne d’intoxication entreprise pour tenter d’effriter l’alliance des Forces Cauris pour un Bénin émergent (Fcbe) avant le rendez-vous électoral de ce dimanche 6 mars. En effet, les barrons de cette famille politique du chef de l’Etat ont très tôt découvert le plan machiavélique de certaines personnes tapies dans l’ombre pour émousser l’ardeur des militants engagés à soutenir le candidat Lionel Zinsou. Selon l’un desdits ténors, la naissance de nouvelles forces dont notamment, la LFP du ministre d’Etat Komi Koutché, le CRD du vice-premier ministre François Abiola et la Nouvelle Alliance présidée par le ministre Honorine Attikpa n’a rien d’anormal. Bien au contraire, ces nouveaux creusets de jeunes sont conformes aux textes de l’Alliance et la renforcent. En ce sens qu’ils sont présidés par des personnalités, membres de la grande alliance qui renforcent leur présence au sein de la grande famille. Ainsi, selon les explications du ténor politique, l’avènement des creusets politiques ou sous alliances LFP, CDR et autres, loin de tuer les FCBE, contribuent au renforcement politique de la première force politique bien structurée qui vit à travers son organisation déclinée en des structures que sont la coordination nationale, les coordinations communales et d’arrondissements, le conseil permanent de l’Alliance (CPA), les 3CP.

Suprématie indiscutable

Grâce à cette organisation qui couvre le territoire national, les FCBE ont confirmé à plusieurs reprises leur suprématie selon le ténor politique. Il n’en veut pour preuve que les résultats obtenus par l’alliance aux différentes élections depuis 2008. « Depuis sa refondation en Octobre 2008, l’Alliance FCBE a gagné les élections législatives de 2007 : 35 députés sur les 83 ; les communales de 2008 : 46 maires sur les 77 et 852 conseillers municipaux et communaux sur 1450 et 13800 conseillers locaux sur 26000 au plan national. Aux élections présidentielles de 2011, son candidat a été élu au premier tour par un KO. Aux législatives, les Fcbe ont obtenu 41 députés sur les 83 en 2011 et 33 députés sur 83 en 2015. Aux élections communales de 2015, elle a réalisé un nouvel exploit avec 493 conseillers municipaux et communaux et 9800 conseillers locaux, loin derrière les autres formations politiques. A chaque élection, l’Alliance met en place des structures de campagne pour renforcer son dispositif électoral à travers les 77 communes, les 21 arrondissements urbains des villes à statut particulier et les universités et centres universitaires. » a-t-il expliqué. Pour ce stratège politique de la mouvance, l’action politique s’appuie sur une vision, un projet de société et une organisation politique couvrant tout le territoire national et un dispositif et des structures de proximités. Une stratégie politique qui reste le secret de la victoire de l’alliance Fcbe sur ses adversaires politiques.

La coalition républicaine en question

Au sujet de la coalition république que les Fcbe ont décidé de former avec les formations politiques que sont le PRD, la RB, l’UB, l’AND (aile Houdégbé), l’Eclaireur et la Plateforme pour un Bénin Nouveau qui a à son actif de nombreux députés, élus communaux et locaux dans le cadre du soutien à la candidature de Lionel Zinsou, le baron politique a fait savoir qu’il s’agit d’un candidat de large consensus qui se retrouve en pole position pour un Bénin gagnant. Il a également reconnu et salué les compétences professionnelles et les capacités managériales avérées de l’homme et qui sont nécessaires pour prétendre à la gestion d’un pays comme le Bénin. « Le candidat Lionel Zinsou représente les couleurs de l’Alliance FCBE et reste un cheval gagnant. Il est souhaitable que certains candidats se préoccupent de leur organisation et cherchent à être présents dans toutes les régions de notre pays au lieu de focaliser leur énergie sur des polémiques et paniquent avant même le combat et le scrutin du 6 mars 2016 » a-t-il averti. Il a enfin invité chacun des trente-trois aspirants à mesurer à sa juste valeur ses forces et se mettre au travail aux fins que cette élection comme depuis le renouveau démocratique, se déroule dans la paix, la transparence et la grandeur de notre peuple.

 

Wandji A.

 

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page