.
.

Le triomphe de la vérité

.

MOBILISATION DE L’ÉLECTORAL POUR LA PRÉSIDENTIELLE DE 2016 DU 6 MARS: Bako Arifari draine du monde à Karimama,Malanville et Bonou


Vues : 3

Démarré le 24 février 2016, après plusieurs rencontres à Cotonou des différentes cellules de son Alliance, Nassirou Bako Arifari a entamé une tournée nationale pour aller au contact des électeurs. De Karimama à Bonou dans l’Ouémé, en passant par Malanville, les militants de l’alliance Amana, avec enthousiasme, détermination et confiance, ont pris date pour le 06 mars 2016 avec leur leader à la Marina.

 

La stratégie de campagne du candidat Bako Arifari a privilégié, dans un premier temps, la discrétion et l’efficacité. Tout a commencé dans le 10ème arrondissement de Cotonou où le leader de l’Alliance Amana a rencontré différents groupes et mouvements politiques. Après les échanges, des consignes de vote ont été données pour faire de bons scores à l’issue de l’élection du 06 mars prochain. Cap a été alors mis sur Lokossa, Comè, puis Dogbo, pour ensuite revenir à Cotonou. Ce n’est qu’après cette mise en condition que la campagne officielle du candidat Nassirou Bako Arifari a été officiellement lancée.

A Karimama, c’est le Retour du fils prodige

« De mémoire de journalistes couvrant régulièrement les localités de Karimama et environs, je n’ai jamais vu autant de foule rassemblée pour un meeting politique dans cette région », confiait un confrère venu en reportage à Karimama. Et d’ajouter : « même pour les législatives, il n’y avait pas autant de monde pour le candidat Bako Arifari». En effet, la cour de la maison des jeunes de Karimama a refusé du monde, tellement tout le Dendi ganda voulait voir et entendre le fils du terroir. Arrivé aux environs de 17 heures, le candidat du clair de lune Amana n’a pu se frayer le chemin que difficilement. Vieux, jeunes, femmes, hommes de toutes conditions, tout le monde voulait le toucher. Hourras, youyous, slogans de l’Alliance, c’était une ambiance de grande fête. « Oui, je suis candidat. J’ai cumulé assez, d’expérience, et je suis prêt à servir mon pays », tranche d’entrée de jeu, le Président de l’Alliance Amana. A ses côtés, M. Issifou Sambo, Directeur Adjoint de cabinet du Ministère des Affaires étrangères et Inoussa Dandakoe, maire de Malanville. Après avoir déroulé surtout le volet social de son projet de société, Nassirou Bako Arifari a rassuré ses militants qu’Amana n’est pas en lice pour jouer le rôle de figurant. « Fils d’une culture de lutte traditionnelle, je vais pour gagner », affirme-t-il, devant ses compatriotesà qui il a aussi présenté le spécimen du bulletin de vote et indiqué qu’il est dernière position de la toute première colonne du bulletin.

 

Bonou adopte Amana

A l’invitation des populations de l’Ouémé Plateau, le leader de l’alliance Amana a tenu à respecter sa parole donnée. Il avait effectivement promis, le vendredi 26 février 2016, passer pour galvaniser la troupe Amana de la localité. C’est dans l’enceinte du complexe scolaire Finagnon de Bonou Assrossa que les populations de la vallée des Wémè ont réservé un accueil digne du nom à Nasirou Bako Arifari. Le président de l’Alliance Amana a d’abord rendu une visite de courtoisie aux têtes couronnées de la localité. Du Palais du roi Signon, Président du Haut Conseil des Rois du département de l’Ouémé-Plateau, en passant par le palais de Wémè-Holou 2 Vidékon, 18ème roi des Wémènou, le leader du Croissant lunaire a reçu les bénédictions et les prières d’usage. Déclinaison du projet de société, engagement pour le contrat de confiance qui le lie aux populations, rien n’a été occulté dans les différentes réunions politiques avec les populations et surtout, les militants Amana déjà acquis à sa cause. Satisfaction du coordinateur départemental de l’Ouémé Plateau, Médard Ahoton qui s’est senti gonflé à bloc,ainsi que du ministre conseiller Alanmènou, natif de la région. «Nous avons souvent été des laissés-pour-compte avec nos anciens partis politiques qui nous ont toujours trahis. Voici venue l’heure du repositionnement des fils et filles de Bonou pour le développement réel de notre localité », s’est réjoui M. Ahoton. Insistant sur la fidélité en amitié de Bako Arifari et son sens de justice et d’équité, le ministre conseiller Alanmènou a invité la communauté Wémènou à faire le geste utile le jour des élections. Tout confiants, ils se donnent rendez-vous au soir du 06 mars où ils promettent d’agréables surprises au leader.

 

Le clair de lune Amana a irradié les cinq arrondissements de Malanville

Nasirou Bako-Arifari, suivi d’un cortège de membres du Bureau national de coordination de l’Alliance AMANA a tourné dans les cinq arrondissements de Malanville (Garou, Madécali, Guéné, Tombouctou et Malanville), le dimanche 28 février 2016. Dans chaque arrondissement, l’accueil a été celle des grandes fêtes, à l’image des ambiances des jours de grandes prières de Idi dans les différentes localités. Tous unis et d’une seule voix, les populations veulent voir siéger dans le fauteuil de la Marina, le fils du Dendi ganda qui a servi loyalement, mais qui a été payé en monnaie de singe. De l’honorable député Ayouba SANNI, à l’actuel maire de Malanville Inoussa Dandakoe, de même que son prédécesseur Issiaka Balde, le langage est le même : «le seul gage de succès est l’union des fils et filles du dendi-ganda pour un développement réel de l’un des départements les plus pauvres du Bénin ». « J’ai pris le temps d’apprendre aux côtés de grands hommes politiques, j’ai servi avec loyauté le président Boni YAYI, je suis suffisamment prêt pour servir mon peuple », a soutenu avec force le leader de l’Alliance AMANA, sur des hourras et des ovations nourries de la population. Dans chaque arrondissement, l’engagement est pris, pour qu’AMANA fasse le carton plein, lors du dépouillement du 06 mars 2016, dans les cinq arrondissements de Malanville.

 

BANIKOARA : L’APOTHEOSE

L’escorte chevaleresque et le niveau de mobilisation ont fait la différence à Banikoara en ce 29 février 2016. Un tour chez l’imam Djamiou Amadou, imam central de la ville, et Sa Majesté roi de Banikoara et le chemin était ouvert pour le tour de la ville, avant d’échouer à la maison des jeunes où une foule immense attendait le leader de l’alliance AMANA. Comme partout où il est allé, Nassirou BAKO ARIFARI explique pourquoi il est candidat, et expose les différents axes de son projet de société. « En votant pour moi le 06 mars, vous confirmez le contrat de confiance qui nous lie. Et vous me connaissez comme étant un homme de parole. Je veillerai à ce que les intérêts de Banikoara soient préservés et améliorés », promet le leader de l’Alliance Amana.

 

Djibril BOUSSOU (Coll.)

 

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page