.
.

Le triomphe de la vérité

.

Combat engagé d’un professeur contre le retour du néocolonialisme: Les panafricanistes soutiennent Albert Tévoèdjrè


Vues : 15

Albert Tévoédjrè okLes mérites intellectuels et de citoyen du monde du Professeur Albert Tévoédjrè sont internationalement reconnus. Mieux, son combat contre le ‘’néocolonialisme’’ en cette période électorale, à travers sa prise de position contre la candidature du premier ministre franco béninois, Lionel Zinsou a été salué par les pères fondateurs du panafricanisme. En effet, à travers une correspondance adressée au professeur Albert Tévoédjrè, reconnu désormais sous le nom ‘’Frère Melchior’’, Jean-Martin Tchaptchet, l’un des disciples de Kwame N’krumah, père du panafricanisme lui a dit tout son soutien. L’intellectuel camerounais, militant reconnu et respecté de l’indépendance des pays africains et du panafricanisme, résidant à Genève, a fait part dans son adresse de l’espoir que portent les africains ‘’Panafricanistes’’ sur le débat politique au Bénin. Il précise que l’Afrique suit les événements au Bénin et espère que le candidat que porte le courant de pensée, dont le professeur Albert Tévoédjrè et l’épiscopat gagnera les élections, non seulement pour la dignité du Bénin mais aussi pour celle du continent africain. Une lettre qui s’indigne de la « France-Afrique » et qui « porte en cœur l’espoir d’un continent africain libre à travers un Bénin libre » .

Lire l’intégralité de la lettre à Frère Melchior

Cher frère Melchior,

Tu es béni de Dieu et nous pouvons continuer de jouir de ta présence parmi nous.

L’autre jour, j’étais au Palais des Nations et bavardais avec un Congolais de Brazza. Nous parlions évidemment de l’Afrique. Il n’était pas au courant des débats en cours au Bénin au sujet des prochaines élections. Il m’a dit avec tristesse que c’était «France -Afrique» qui allait prendre le pouvoir dans ton pays. Je l’ai réconforté en l’informant qu’un puissant courant dont tu étais parmi les animateurs travaillait d’arrache-pied afin qu’il n’en soit point ainsi. Et je lui ai transmis les 3 mails que tu m’avais envoyés dont ta prise de position et celle de l’épiscopat. Il m’a dit sa joie.

Je te prie de dire a notre candidat que l’Afrique suit les événements au Bénin et espère qu’il gagnera pour la dignité du Bénin et du continent. Il y a une chaise de leader africain qui attend d’être occupée.

Je te renouvelle l’expression de mon attachement fraternel.

Jean-Martin Tchaptchet, Intellectuel camerounais, militant reconnu et respecté de l’indépendance des pays africains et du panafricanisme, disciple de Kwame N’krumah. (Réside à Genève)

Yannick SOMALON

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page