.
.

Le triomphe de la vérité

.

Interdiction du meeting du candidat Ajavon à Parakou: Houdé appelle au respect de la loi, Me Lionel Agbo prépare une plainte devant les tribunaux


Vues : 5

Le Pdg Cajaf Comon, Sébastien Ajavon au milieu de ses collaborateurs

Le Pdg Cajaf Comon, Sébastien Ajavon au milieu de ses collaborateurs

La direction nationale  de campagne du candidat Sébastien Germain Ajavon n’est pas restée indifférente à la situation conflictuelle qui s’est déroulée à Parakou, dans la journée du vendredi 12 février 2016, suite à l’interdiction d’un meeting que se préparait à organiser l’honorable Rachidi Gbadamassi au profit du candidat. Le directeur de campagne, l’honorable Valentin Aditi Houdé a, à travers un communiqué, invité les populations en général et les militants de la vague bleue au calme et au respect de la loi.   Même si il affirme que le camp Ajavon ne se laissera pas intimider, il dénonce le « traitement discriminatoire » auquel sont soumis les hommes du candidat.

Me Lionel Agbo entend porter plainte

Les affrontements qui ont eu lieu ce vendredi 12 février à Parakou suite à l’interdiction du meeting pro-Ajavon sont loin d’être considérés comme des faits divers. Les proches du candidat Sébastien Ajavon, en l’occurrence son porte-parole, Me Lionel Agbo ne compte pas rester les bras croisés après ces incidents. Il  entend porter plainte contre les auteurs ayant occasionne causé  ces événements malheureux  dans la cité des Kobourou. « Lorsque les faits qui nous ont été restitués seront avérés, c’est-à-dire que lorsque que nous aurons les preuves tangibles de leur matérialité, nous ne manquerons pas d’aller déposer plainte contre ceux qui ont barré la route à l’honorable Gbadamassi et ses militants et aussi contre les actes qui ont été pris par les autorités administratives qui sont parfaitement contraires à notre loi fondamentale », a annoncé l’avocat. Par ailleurs, le porte-parole du candidat a fait remarquer que l’honorable  Rachidi Gbadamassi, son client a respecté les dispositions du code électoral en organisant ce meeting. Ainsi, Me Lionel Agbo fustige le comportement des responsables administratifs départementaux et communaux qui, selon lui,  ont violé le code électoral  en faisant obstacle à un meeting qui est programmé en cette veille de la course à la Marina. Comme à son habitude, l’avocat dit continuer ses enquêtes  afin d’élucider les contours de cet incident.

Intégralité du Communiqué de la direction de campagne

Ce jour, vendredi 12 février 2016, devait se tenir à Parakou un meeting de soutien au candidat Sébastien Germain Ajavon à la place Bio Guéra. Nous avons malheureusement constaté qu’une décision des autorités administratives a interdit la tenue de ce meeting.
Depuis ce matin, l’armée et la police ont été déployées dans la ville et sur le lieu où devait se tenir le meeting, empêchant les populations de se rassembler. Face à cette situation, les populations, déterminées à défendre leur liberté chèrement acquise, ont décidé d’une marche de protestation dans l’ordre et la discipline, avant de tenir enfin ledit meeting à l’Université de Parakou.
Tout comme le 24 janvier à Savê, le 11 février à Gogounou, c’est le même scénario qui se répète aujourd’hui à Parakou. Nous n’avons rien fait qui justifie un tel acharnement. Sébastien Germain Ajavon rend visite à ses soutiens, ce que font tous les autres candidats à l’élection présidentielle sans être inquiétés.
Nous constatons avec regret que nous sommes l’objet d’un traitement discriminatoire.
Nous ne rentrerons pas dans ces provocations. Nous ne nous laisserons pas intimider non plus.
Nous remercions l’ensemble des Béninoises et des Béninois qui se sont déplacés afin de soutenir Sébastien Ajavon. Nous savons pouvoir compter sur tous les citoyens pour défendre avec nous, pacifiquement, dans le calme et le plus grand respect de la loi, la liberté d’expression et d’association. Ensemble, défendons la démocratie béninoise.

Yannick SOMALON

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

One thought on “Interdiction du meeting du candidat Ajavon à Parakou: Houdé appelle au respect de la loi, Me Lionel Agbo prépare une plainte devant les tribunaux

  1. HOUESSOU Roch

    Mon président foncer c’est pas ça qui bloquera la marina

    Roch Houessou
    Coordinateur de Hèvié Centre
    Depuis août 2015

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page