.
.

Le triomphe de la vérité

.

Déclaration du président du Conor, Rafiou Paraiso: «La réconciliation des acteurs est sur la bonne voie »


Vues : 10

Rafiou Paraïso et ses collaborateurs lors de la conférence de presseLe Comité de normalisation (Conor) avec à sa tête, le président Rafiou Paraïso a tenu une conférence de presse, hier jeudi 11 février 2016 à la salle de conférence de l’Hôtel Sossa. Objectif : faire le point des actions  menées à ce jour et annoncer les dates retenues pour le forum de la réconciliation de la famille du football béninois  ainsi que  le Congrès électif.

Au cours de ce rendez-vous avec les médias, le président du comité de normalisation a rappelé les missions assignées à l’instance par la FIFA: «Ramener la sérénité et réconcilier la famille du football, gérer les activités footballistiques y compris celles des équipes nationales et organiser le congrès électif devant engendrer un nouveau Comité exécutif de la Fédération béninoise de football (Fbf)». « Pour ce fait, précise le président, le Conor, dans le cadre de l’exécution de sa feuille de route, a rencontré toutes les forces vives de la famille du football pour, d’une part, identifier les réelles causes de la crise cyclique qui secoue la Fbf depuis le 20 décembre 2010, et d’autre part, pour envisager les pistes de solutions pour enfin prendre les résolutions consensuelles et durables». Il a ensuite affirmé qu’il aura bel et bien l’organisation d’un championnat de transition pour lequel l’inscription des clubs affiliés à la Fbf a été déjà bouclée. Après ces précisions, le président du Conor Rafiou Paraïso a dévoilé les premières dates des activités clés devant aboutir à la réconciliation. Ainsi, le championnat de transition (ndlr va durer 3 mois maximum) va démarrer le 2 mars 2016. Le forum de la réconciliation ou assise du football aura lieu les 12 et 13 mars 2016  et le Congrès électif devant exprimer cette réconciliation, est prévu pour le 30 mars 2016. Avec cette programmation, le Conor montre son souci de tenir dans le temps à lui imposé par la Fifa qui est de boucler le travail au plus tard le 30 avril prochain. « Nous sommes pressés de finir et de passer à autre chose. Nous tiendrons dans le délai », a affirmé Me Paraiso avant de rassurer que lui et ses collaborateurs n’ont écarté personne. «Tout le monde a été pris en compte», va-t-il confier serein mais insistant que le Conor a fait ses choix dans l’objectif d’anticipation. Il faut préciser que Rafiou Paraïso avait à ses côtés Marius Dadjo, Quentin Didavi et Alain Adjovi.

Anselme HOUENOUKPO

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page