.
.

Le triomphe de la vérité

.

Appréciation de la qualité des projets de société des présidentiables: Yayi rejoint Tévoèdjrè pour soutenir Koupaki


Vues : 3

Pascal Irénée KoupakiLes surprises de la présidentielle 2016 commencent. La divulgation des projets de société des candidats déchaine des passions et pas des moindres, celle du président de la République sortant, Dr Boni Yayi. En effet, au cours d’une rencontre tenue le 26 janvier dernier avec les conducteurs de taxi moto, Boni Yayi n’a pas caché ses appréciations sur le projet de société de son ancien premier ministre, Pascal Irénée Koupaki. Le chef de l’Etat, en reconnaissant la pertinence dudit projet parce que incarnant la continuité de ses actions, estime que le leader de la nouvelle conscience dispose des atouts pour être un président de qualité qui peut assurer valablement les fonctions républicaines. Cette déclaration sur le projet de société de Koupaki rejoint la vision faite le 22 décembre 2015 à l’Hotel Azalaï par l’ancien médiateur de la République, Albert Tévoédjrè, qui dans une retentissante déclaration de recommandation de la candidature de l’ancien premier ministre, affirmait : « Prenez et lisez attentivement le très méthodique plan de travail de nouvelle gouvernance que nous propose Pascal Koupaki et vous comprendrez aisément l’heureuse opportunité offerte d’un choix judicieux, le choix qu’à mon avis, la raison nationale suggère ». A y voir de près, les deux personnalités se rejoignent dans leur perception du mode de gouvernance d’après l’élection. En clair, après avoir géré le pouvoir d’Etat pendant une décennie, Boni Yayi s’accorde avec Tévoédjrè qu’il faut forcément, comme le prévient le candidat Pascal Irénée Koupaki, une nouvelle conscience pour impulser le développement du Bénin. Cette vue de l’esprit laisse présager qu’en plus du fait que le présent sortant est séduit par le projet de société de son ancien collaborateur, il l’aurait préféré à tout autre candidat s’il ne s’était pas engouffré dans une autre logique de dauphinat qui lui garantisse une protection totale avec à l’horizon une retraite politique paisible et totale, ce que ne lui garantit certainement pas le candidat de la nouvelle conscience qui pourrait lui échapper à travers la levée de la poussière sur certains dossiers jugés non élucidés.

Wandji A.

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page