.
.

Le triomphe de la vérité

.

Filières agricoles: Le Dg Sonapra Ichola retrace les exploits sous Yayi en 10 ans


Vues : 2

Dg SonapraL’État béninois est en train d’organiser plusieurs autres filières telles que le maïs, le riz, le manioc, l’anacarde, le palmier à huile, la pisciculture et autres. A cet effet, plusieurs jeunes ont été installés par le chef de l’Etat, Boni Yayi, sur toutes les terres cultivables des vallées des principaux cours d’eau, des fermes d’élevage, des fermes d’Etat abandonnées les centres de promotion rurale et de toutes plaines inondables. Le Directeur Général de la Sonapra, Jacob Ichola, est descendu sur la ferme d’Okpara pour apprécier et faire le bilan de cette initiative du président de la République, dix ans après.  

Le Plan Stratégique du Secteur Agricole s’articule aussi autour du développement des filières et des usines de transformation locales, outre le coton. Face aux acteurs,  Jacob Ichola et le DRE zone centre d’alors lors de la phase de pilotage a expliqué que ce programme vise à lutter contre le chômage des jeunes et la faim au sein des populations béninoises. Il a surtout rappelé que l’origine de ce programme remonte à l’accession du président Boni Yayi au pouvoir lorsqu’il a instruit dès sa prise de service au Ministère de l’agriculture « de prendre toutes dispositions idoines en vue de l’occupation des jeunes de toutes les terres cultivables des vallées des principaux cours d’eau, à savoir, l’Ouémé, le Niger, le Mono et la Pendjari, des bas-fonds, des fermes d’élevage, des fermes d’Etat abandonnées, les centres de promotion rurale et de toutes plaines inondables ». « La mise en oeuvre effective de cette prescription est l’élaboration du plan stratégique de relance du secteur agricole au Bénin qui a abouti au recensement des jeunes et l’identification des sites sécurisés », a déclaré le Dg Sonapra. L’initiative en 2008 et le succès du Programme d’Urgence d’appui à la sécurité alimentaire (Puasa) en réponse à la crise alimentaire a dopé le moral du gouvernement et renforcé sa vision d’insérer les jeunes dans l’agriculture. En effet, ce programme avait eu pour mission d’accompagner les populations rurales à augmenter la production de produits vivriers. La production nationale a augmenté dans les autres départements en expérimentant l’insertion des jeunes comme forces productrices dans l’agriculture avec la mise à disposition d’intrants spécifiques. Pendant leur installation, les jeunes volontaires insérés dans l’agriculture eu égard à la volonté du gouvernement ont été accompagnés à travers des crédits intrants, des aménagements sommaires des espaces, des offres de services de mécanisation agricole. Dix ans après, certes le constat n’a pas été reluisant par endroit au niveau de la ferme d’Okpara. Mais des sites des différents périmètres et autres espaces à aménager ou en cours d’aménagement et ceci avec des plantations de bananeraies, d’orangers, l’élevage et autres, Jacob Ichola a loué l’engagement des jeunes pour leur mobilisation pour « faire de l’agriculture un métier en vue de contribuer à l’avènement de la révolution verte au Bénin ». « Cet engagement de votre part est un gage sûr pour la création de la richesse en vue de la réduction de la pauvreté ». En déplorant que certains d’entre eux aient déserté, le Dg Sonapra a déclaré ‘‘Engagez-vous avec nous dans ce projet avec courage et abnégation car la terre nourrit son homme et ne trahit pas celui qui la met en valeur, la preuve, nombreux d’entre vous ont pu dégager un revenu suffisant ‘’, a-t-il conseillé aux jeunes soulignant que ‘‘seuls le travail et la rigueur paient’’. Saluant sa démarche, le porte-parole des jeunes installés a souhaité de la part du gouvernement le renforcement de leurs capacités en fonction du domaine d’intervention de chacun d’entre eux afin qu’ils puissent maîtriser les nouvelles techniques culturales, aussi ont-ils souhaité un appui en intrants agricoles pour accroître la production surtout que le problème du foncier ne se pose pas au niveau de la ferme Okpara.

Wandji A.

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page