.
.

Le triomphe de la vérité

.

Sensibilisation à Cotonou sur l’accès des personnes handicapées aux élections: RIFONGA-Bénin convie les populations du 5ème arrondissement à la lutte


Vues : 2

les participants à la séance de sensibilisationLa série de sensibilisation grand publique entamée par le Réseau pour l’intégration des femmes des ONG et Association Africaine (RIFONGA-Bénin) suit son cours. Hier, mardi 08 décembre 2015, c’est la population du 5ème arrondissement qui a reçu l’équipe de sensibilisation de Rifonga-Bénin, après celles des 1er, 2ème, 3ème et 4ème arrondissements de la ville de Cotonou. Ceci, dans le cadre de l’exécution du projet Adept qui vise à sensibiliser les personnes handicapées et la communauté dans laquelle, elles vivent sur l’accès des personnes handicapées aux processus de prise de décision et aux élections dont celle qui va déterminer le prochain président de la république en février 2016. Cette séance a eu lieu au centre de la promotion sociale de Placodji et a eu pour communicateur principal,  Edmond Hounsou, un animateur formé à Rifonga-Bénin. Au cours de sa communication, Edmond Hounsou a sensibilisé sur le rôle que doit jouer tous les citoyens. Selon lui, nul n’est de trop pour contribuer au développement du pays. De là, il a indiqué tant aux personnes handicapées qu’aux personnes dites bien portantes que c’est ensemble qu’elles peuvent construire le pays. «Car, la nation béninoise gagnerait, si tous ses fils et toutes ses filles participaient aux processus de prises de décisions tel que le processus électoral ». Poursuivant sa communication, il a aussi conseillé aux personnes handicapées de ne plus se cacher. «Nous avons tous des droits. Et nous ne pouvons pas mieux jouir de ces droits si nous ne nous mobilisons pas, nous constituer en associations ou en groupes », a-t-il déclaré avant de continuer, l’objectif de Rifonga en initiant ce projet est de rendre véritablement accessible à toutes et à tous le processus électoral.  Et pour cela, il faut bien que les conditions qui sont souvent discriminatoires qui sont posées soient corrigées. « Car, s’interroge-t-il, comment peut-on savoir que la société n’est pas faite que des personnes valides ou des personnes qui voient mais décider de mettre un centre de vote sur étage, ou dans des endroits difficiles d’accès à tous ? ». «Nous devons faire en sorte que les documents électoraux soient traduits de sorte que celui qui a un handicap visuel ou celui qui a un handicap auditif puissent comprendre les informations qui y sont contenues », a ajouté Rodrigue Gangnito, chargé du programme Adept dans l’Atlantique-Littoral qui a souhaité que les structures organisatrices des élections tiennent compte de tous les cas d’handicap avant de choisir les lieux de bureaux de vote. Il faut rappeler que outre le volet sensibilisation, le projet Adept (Accès des personnes handicapées aux élections à travers un changement de comportement des populations), financé par l’USAID, prévoit au nombre de ses activités le recensement des personnes handicapées, l’identification des poste de vote, le repérage des obstacles, des barrières qui empêchent ou qui découragent les personnes handicapées à participer pleinement au processus électoral.

Anselme HOUENOUKPO

 

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page