.
.

Le triomphe de la vérité

.

Présidentielles 2016: Lionel Zinsou obtient le soutien de la Coalition des Jeunes Leaders du Bénin


Vues : 6

Jeunes leaders du BéninDans une déclaration rendue publique ce jeudi 26 novembre 2015, la Coalition des jeunes leaders du Bénin a apporté son soutien à la candidature de Lionel Zinsou à la présidentielle de février 2016. C’était au Centre de promotion de l’artisanat de Cotonou. « Nous en appelons à l’union sacrée de tous autour de ce compatriote pour l’unité nationale et le développement de ce pays », fait remarquer cette coalition.
Béninoises, Béninois
Chers compatriotes
Le 9 mai 1950, Robert Schuman déclarait : « La paix mondiale ne saurait être sauvegardée sans des efforts créateurs à la mesure des dangers qui la menacent».
Il est sans nul doute que la paix et l’unité nationale, gages du développement de notre pays ne sauraient être sauvegardées sans la tolérance et l’acceptation réciproque des filles et fils de ce pays. Cela requiert bien évidemment des efforts créateurs à la mesure des dangers qui les menacent.
N’est-ce pas ce qu’a valu l’organisation de l’historique conférence des forces vives de la nation en février 1990, conférence au cours de laquelle l’humilité, la tolérance et surtout la clairvoyance du Général Mathieu KEREKOU à qui nous rendons hommage, ont favorisé la réconciliation nationale et l’ère du renouveau démocratique.
Allons-nous sacrifier à l’autel de l’exclusion et de la division les acquis de la conférence de 1990 et l’héritage que nous ont laissé nos ancêtres et plus proche de nous le Général Mathieu KEREKOU ?
Le Bénin a toujours étonné le monde et nous osons croire que l’ingéniosité du vaillant peuple saura arrêter les dérives que nous enregistrons en cette veille de l’élection présidentielle de 2016 ; dérive caractérisée par la division, l’exclusion ou la volonté d’exclure un citoyen de ce pays et dont les origines sont bien connues de tous. Ne remplit-il pas les conditions constitutionnelles requises pour se présenter à l’élection présidentielle de 2016 ?

Chers compatriotes,
Au regard des dispositions de l’article 44 de la constitution du 11 décembre 1990, « Nul ne peut être candidat aux fonctions de Président de la République s’il :
– N’est de nationalité béninoise de naissance ou acquise depuis au moins dix ans;
– N’est de bonne moralité et d’une grande probité ;
– Ne jouit de tous ses droits civiques et politiques ;
– N’est âgé de 40 ans au moins et 70 ans au plus à la date de dépôt de sa candidature ;
– Ne réside sur le territoire de la République du Bénin au moment des élections ;
– Ne jouit d’un état complet de bien-être physique et mental dûment constaté par un collège de trois médecins assermentés désignés par la cour Constitutionnelle ».
Que voulons-nous pour notre pays et que voulons-nous faire de notre pays ? Que chaque Béninoise et chaque Béninois, à la lumière de la raison,  réponde à cette question.
Pour notre part, nous croyons que les propos qui se tiennent aussi bien en privé que publiquement et qui traitent un compatriote de « candidat venu d’ailleurs » ou « yovo » frisent le racisme et la xénophobie.
Nous ne devons jamais oublier les horreurs qui ont terrifié un pays de la sous région dans un passé récent, quand des hommes, des femmes et des enfants ont été́ tués à cause d’une soit disant nationalité d’un citoyen dudit pays.
Aujourd’hui, plus que jamais, nous devons remettre en cause l’intolérance, le régionalisme et le racisme que nous observons dans ce pays et maintenir intacte notre capacité́ à nous indigner, à condamner et à réagir face à toute menace à la paix, à la réconciliation, à l’unité nationale et au développement de ce pays. Ces phénomènes creusent les divisions et créent des tensions dans nos sociétés. Ils alimentent la discrimination et l’exclusion et peuvent ruiner les efforts que nos ancêtres ont entrepris pour construire ce pays.
Nous soulignons que la lutte contre l’exclusion, la division, le régionalisme, le racisme, la discrimination et la xénophobie est la responsabilité́ de nous tous et que les leaders politiques et les hommes de la presse ont une responsabilité́ particulière pour démontrer notre détermination dans ce combat tant en paroles qu’en gestes.
Le Bénin revendique tous ses enfants où qu’ils soient. Le Bénin veut se développer. Que l’intérêt personnel ne nous éloigne point de la construction et du développement de ce beau pays que le Général Mathieu KEREKOU vient de nous laisser.
Au regard de tout ce qui précède, nous croyons fortement que Lionel ZINSOU est certainement le serviteur que les mânes de nos ancêtres et la Divine Providence offrent au peuple béninois pour :
1-    Réconcilier les filles et fils de ce pays : aucune pression ou influence provenant de n’importe quelle région ne pourra l’impacter. De par la personnalité qu’il incarne, il saura toujours se mettre au-dessus de la mêlée ;
2-    Garantir le respect des droits de chaque Béninoise et de chaque Béninois : il est un légaliste qui prône le respect des textes de la République ;
3-  Assurer le développement de ce pays : il maîtrise le circuit international. Son carnet d’adresse est bien fourni. Il n’a donc plus besoin d’aller à la recherche des bailleurs ;
4-  Pérenniser les acquis du régime du Président YAYI Boni et opérer le changement qualitatif indispensable au développement du Bénin : contrairement à ce qu’on pense, il maîtrise toutes les localités du Bénin. Il connaît les maux dont souffrent les populations béninoises ainsi que les approches de solutions adéquates pour sortir de la précarité les couches les plus pauvres ;
5-   Il est le plus grand promoteur et défenseur de la culture béninoise en valorisant depuis plus de 10 ans le patrimoine historique du Bénin.
Ces atouts ne sont pas exhaustifs et les jours qui vont suivre permettront à chaque Béninoise et chaque Béninois de connaître et de comprendre ce digne fils du Bénin qui travaille déjà pour le développement de son pays et dont les qualités sont reconnues au plan international.
Mais d’ores et déjà, nous en appelons à l’union sacrée de tous autour de ce compatriote pour l’unité nationale et le développement de ce pays. Le symbole du Roi GUEZO nous le rappelle.

Que Dieu bénisse et protège le Bénin.
Nous vous remercions.

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page