.
.

Le triomphe de la vérité

.

Candidature des FCBE à la présidentielle 2016: Boni Yayi justifie le choix de Zinsou, Nicéphore Soglo donne des conseils d’Etat à Lionel


Vues : 4

Lionel Zinsou EPLionel Zinsou, l’actuel premier ministre, est le candidat unique des Forces cauris pour un Bénin Emergent (FCBE), une rumeur qui s’est confirmée depuis ce mercredi. C’est le choix fait par le président Boni Yayi, lui-même, pour la famille présidentielle afin de lui assurer une victoire certaine au soir du 28 février 2015, selon son entourage.   En face des siens, ce mercredi, le chef de l’Etat a essayé de calmer les ardeurs avant d’évoquer les raisons de son choix. Dans l’idéologie du président Boni Yayi, le travail abattu par son équipe durant les deux mandats en cours d’achèvement  est d’autant plus colossal qu’il mérite non seulement d’être préservé mais également d’être pérennisé. Il s’agit, en quelque sorte, des  réformes et des actions engagées dans presque tous les domaines et tous les secteurs d’activité et qui font du Bénin,  aujourd’hui, un pays considéré et stable dans la sous-région. Mais, pour réussir à préserver ses acquis et poursuivre dans la même direction, selon Yayi, « il faut un homme de taille, un homme d’engagement et de carrure exceptionnelle ». Parlant de l’équilibre régional, un aspect qui tient à cœur au chef de l’Etat, il est important de rappeler que le pouvoir est resté depuis une vingtaine d’années dans le septentrion. Raison de plus qu’un homme de la partie méridionale soit au pouvoir en 2016, et cet homme, pour le chef de l’Etat, c’est bien Lionel Zinsou. Son parcours, sa vie, son carnet d’adresses et les moyens qui sont à sa disposition seraient autant d’atouts qui font de lui un « joker incontournable ». Il y a aussi l’incursion des hommes d’affaires sur le champ politique. Un fait qui inquiète Boni Yayi et qui mérite des mesures draconiennes comme le choix de Lionel Zinsou, un candidat de consensus, pour barrer  la  route aux hommes d’affaires. Selon les explications du président Boni Yayi, et cette fois-ci, un avis partagé de tous est que Lionel Zinsou ne maitrise pas le pays comme cela se doit. « Mais en réalité, cela importe peu », aurait-il banalisé.

Lionel Zinsou à l’école de Nicéphore Soglo 

Zinsou SogloLe premier ministre chargé du développement, Lionel Zinsou, s’est rendu le mercredi 25 novembre dernier au domicile de l’ancien président, Nicéphore Dieudonné Soglo. Cette rencontre entre l’étudiant et son professeur d’université a été riche en enseignements et en conseils. Après plusieurs heures de discussions, Lionel Zinsou avoue être venu pour apprendre de ce grand homme politique. « Je suis venu pas en tant que candidat mais en tant que fils et premier ministre. En tant que fils car j’ai été son étudiant à l’Université en France, et aussi pour avoir été dans la bibliothèque qu’il a constituée à la Banque mondiale. En tant que premier ministre pour apprendre d’un ancien dirigeant de ce pays», a-t-il clarifié. Il s’est dit ravi des nombreux enseignements et conseils prodigués par le président-maire avant d’ajouter qu’il reviendra plus souvent pour apprendre. Pour sa part, Nicéphore Dieudonné Soglo a confirmé la compétence, le talent et le leadership de son hôte. « C’est un homme compétent, cultivé, qui a de l’ambition pour son pays mais qui est arrivé dans la classe politique par les FCBE. J’appréciais déjà la fondation Zinsou dirigée par Marie-Cécile Zinsou. Je l’ai écouté sur les grands défis du Bénin », a-t-il clarifié. Par ailleurs, il a noté quelques points de ressemblance avec son hôte, surtout dans la lutte contre la corruption électorale et l’argent occulte dans la politique. Après avoir exprimé son satisfécit sur les capacités de l’homme, Nicéphore Dieudonné Soglo a promis élargir les discussions avec Lionel Zinsou sur d’autres questions concernant l’énergie, l’agriculture et l’éducation.

Les bénédictions de Nicéphore Dieudonné Soglo

C’est sur une note de satisfaction que les échanges entre l’étudiant et son professeur ont pris fin. Présent au domicile du président-maire pour recevoir quelques enseignements, l’étudiant qui fait ses premiers pas dans la politique béninoise s’en est sorti avec un back-ground assez solide, sans mettre de côté son ambition de continuer sur cette lancée. Dans sa nouvelle mission, il se veut être à l’image de son professeur qui a aussi apprécié sa vision de la politique béninoise. Il est donc clair que Nicéphore Dieudonné Soglo pourrait donner son approbation sur le soutien à apporter à son ancien étudiant, pour la présidentielle de 2016.

Wandji A.

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

One thought on “Candidature des FCBE à la présidentielle 2016: Boni Yayi justifie le choix de Zinsou, Nicéphore Soglo donne des conseils d’Etat à Lionel

  1. Hedjaga

    L’ancien président Nicéphore SOGLO sait bien de quoi il parle,faisons donc confiance à grands noms qui ne s’auraient nous enduire dans l’erreur.Faisons donc bloc autour de Lionel ZINSOU.Pas jaloux soyons humbles et modestes et taire nos divergences,que le Bénin gagne .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page