.
.

Le triomphe de la vérité

.

Assemblée générale ordinaire 2015: Le CNPA soucieux du régime fiscal des entreprises de presse


Vues : 3

La 4ème mandature du Conseil national du patronat de la presse et de l’audiovisuel (CNPA-BENIN) a tenu son assemblée générale ordinaire au titre de l’année 2015. Placée sous la problématique de la fiscalité des entreprises de presse au Bénin, elle s’est déroulée le vendredi 30 octobre 2015 à l’auditorium de la Maison des Médias « Thomas Megnassan ».

« Quel régime fiscal pour l’entreprise de presse au Bénin ? ». C’est le thème autour duquel ont porté les échanges entre patrons de presse à l’occasion de  l’assemblée générale ordinaire au titre de l’année 2015. A cette occasion, c’est le directeur général du cabinet Fage-Conseils, Constant Tomèty qui a entretenu la soixantaine de participants. L’objectif visé en retenant ce thème est de faire comprendre aux patrons de presse le poids de l’Etat dans les ressources des entreprises de presse.  En prélude à l’étape d’échanges, une cérémonie d’ouverture a circonscrit le contexte de l’événement. L’intervention du secrétaire général du CNPA, président du comité d’organisation de cette assemblée générale, Gérard Agognon, n’a été qu’un mot de bienvenue à travers lequel il a appelé les participants à travailler pour que des travaux sortent des résolutions efficaces pour un patronat plus fort. Pour le président de l’Union des professionnels des médias du Bénin (UPMB), Franck Kpotchémè, le CNPA ne peut être fort sans les employés. C’est pourquoi il a paraphrasé l’écrivain Raoul  Follereau qui disait : « Nul n’est heureux tout seul ».  Aussi, a-t-il appelé les patrons de presse à jeter un regard sur les conditions de vie et de travail de leurs collaborateurs. En outre, il a exposé un chapelet de doléances dont, entre autres, l’augmentation de l’aide de l’Etat à la presse, l’effort pour une maison des médias plus valorisante et la valorisation de la carte de presse. A son tour, le président du CNPA, Malick Gomina a appelé l’UPMB à accompagner le CNPA pour battre le record de la qualité de la production, une fois que celui de la quantité est déjà une réalité. Revenant  sur le thème de l’assemblée générale, Malick Gomina pense que la question de la fiscalité doit être étudiée au regard de la catégorie à laquelle appartiennent les entreprises de presse.

Emmanuel GBETO

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page