.
.

Le triomphe de la vérité

.

Colloque sur l’ancrage de l’islam au Bénin: L’ISESCO lance la réflexion autour du leadership


Vues : 5

Colloque L’ISESCOL’Organisation islamique  pour l’éducation, les sciences et la culture (ISESCO), en coopération avec la Commission nationale béninoise pour l’UNESCO/ISESCO, organise depuis le mercredi 14 octobre à Cotonou, un « Colloque national sur le leadership et l’ancrage de l’islam dans les communautés béninoises». Prévu pour deux jours, l’événement qui se déroule à l’Agence des musulmans d’Afrique réunit plusieurs imams.

Rétablir la vérité en démontrant que l’islam, contrairement à la perception répandue, est une réalité au Bénin. Corriger cette étiquette négative de religion belliqueuse souvent collée à l’islam, notamment, dans certains médias, rendre hommage et saluer les efforts des figures islamiques au Bénin. Voilà le travail auquel s’attellent les participants à ce colloque qui entre dans le cadre de l’exécution du programme de la célébration de ‘’Cotonou, capitale  de la culture islamique au titre de l’année 2015 pour la région africaine’’ de l’ISESCO. A l’ouverture des travaux, Seydou Cissé, le représentant de l’ISESCO, après avoir salué le partenariat entre le Bénin et son institution, s’est réjoui que le colloque, à travers son thème, remette les pendules à l’heure. « Ce thème va permettre de relever deux grands défis. Le premier est la perception très répandue en Afrique et ailleurs dans le monde faisant du Bénin un pays de vaudou. (…). Le deuxième défi est l’image belliqueuse collée à l’islam et faisant des musulmans, une communauté toujours prête à utiliser la violence vis-à-vis des autres »,  a déclaré M. Cissé. Satisfaction, également, de la part de  Marcel Oya N’Da, le secrétaire général de la Commission nationale béninoise de l’UNESCO/ISESCO qui voit dans ce colloque l’opportunité de faire connaître davantage l’islam, une religion qui a toujours cohabité avec les autres de façon pacifique au Bénin, et a toujours apporté sa contribution pour la consolidation et le maintien de la paix au Bénin. Avant l’ouverture officielle par Michel Nahouan, le directeur de cabinet du ministre en charge de la culture, Faiz Adégbola, le secrétaire général de l’Union islamique du Bénin (UIB) a  fait des promesses. Faiz Adégbola a promis, au nom des participants, la restitution de tous les enseignements qui seront reçus au plus grand nombre, de manière à atteindre les objectifs assignés au colloque. A noter que plusieurs communications suivies de débats ont été présentées pour le compte de la première journée. Dr Arouna Abdoulaye a entretenu les participants sur l’«Introduction et évolution de l’islam au Bénin de la période précoloniale à 1960 ». Dr Hamid Sanni Alao, pour sa part, a fait une présentation sur « Les élites musulmanes et l’évolution de la culture islamique au Bénin de 1960 à nos jours». Cette journée a aussi été l’occasion de faire ressortir les figures éminentes de l’islam au Bénin. S’il est vrai que le processus d’islamisation du Bénin a été l’œuvre de grands courants musulmans, il est indéniable qu’il a été aussi marqué par l’action de ces figures importantes. Aussi, les contributions à l’œuvre islamique au Bénin de Chéhou Madina de Parakou et de Malan Yaro de Zongo à Cotonou à l’œuvre islamique au Bénin ont-elles été présentées aux participants qui ont pu en cerner l’ampleur et la portée historique. A noter qu’en marge de ce colloque, il est organisé, à partir de ce jour, des journées portes ouvertes sur le patrimoine islamique.

Flore S. NOBIME

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page