.
.

Le triomphe de la vérité

.

Signature de contrat pour la construction de l’Université de Porto-Novo: Boni Yayi et François Abiola concrétisent un rêve de 46 ans


Vues : 5

photo Abiola EPL’Université de Porto-Novo pourra bientôt sortir des sentiers battus et devenir un prestigieux haut lieu de savoir en  bonne et due forme avec des bâtiments flambant neufs. Le vice-premier ministre chargé de l’Enseignement supérieur a signé hier à Cotonou un contrat pour la construction de cette université avec la compagnie chinoise Sinoconst.
155 millions de dollars Us. C’est le montant que la compagnie chinoise Sinoconst s’engage à rechercher auprès de Eximbank pour financer la construction de l’Université de Porto-Novo. Hier, la signature du contrat a eu lieu dans la salle de conférence du Ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique sous la direction du vice-premier ministre. Dans son mot de bienvenue, le professeur François Abiola a fait savoir que l’aboutissement de la construction de l’Université de Porto-Novo est le fruit de la  vision d’un homme, le chef de l’Etat. Et pour la recherche de financement pour la construction de cette jeune université, le chef de l’Etat a déjà donné son accord politique. Le vice-premier ministre annonce que le président Boni Yayi est prêt à dépêcher une autorité de haut niveau pour appuyer la compagnie Sinoconst auprès de Eximbank. Le maire de Porto-Novo, présent à cette cérémonie, a manqué de mot pour faire connaitre la grande joie qui l’anime. « C’était en 1969 et on était à la veille de la pose d’une université à Porto-Novo quand il y avait eu un coup d’Etat. Nous étions très jeunes, on ne comprenait rien. On était même content parce qu’il y avait la musique militaire. Mais cette pose de première pierre n’a jamais eu lieu. On ne savait pas qu’il s’agissait d’une mauvaise chose qui venait d’arriver à Porto-Novo. Aujourd’hui, ce rêve est une réalité. Je crois que cette signature de contrat de construction de l’Université de Porto-Novo est le début d’un renouveau de la capitale  », a lâché le maire de Porto-Novo, Emmanuel Zossou. Pour la compagnie Sinoconst, leur engagement pour la construction de l’Université de Porto-Novo est total. « Nous sommes fiers d’être ici pour la signature de ce contrat. Nous remercions le vice-premier ministre pour tout ce qu’il fait », a déclaré le directeur de la compagnie Sinoconst, Uxiaoping. Le président du Task force de Porto-Novo n’a pas manqué de faire connaitre sa satisfaction. «  Le vice-premier ministre  a le soutien total de Task force pour la construction de cette université. Nous ne pouvons rester en marge de cette initiative», a lâché Fassinou Dona Matthieu.
Dans la présentation de la maquette de l’Université de Porto-Novo, il faut relever que ce pôle d’excellence comporte cinq centres universitaires, à savoir, le centre d’Adjarra, de Sèmè-Kpodji, d’Atchoukpa, de Djrègbé et de Porto-Novo. Il comporte également des institutions de formation phare comme la Faculté de médecine qui a d’ailleurs livré ses premiers docteurs et la Haute école régionale de commerce internationale. La première phase de construction de cette université va coûter plus de 93 milliards de francs Cfa et la deuxième phase va coûter plus de 34 milliards de francs Cfa.

Wandji A.

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page