.
.

Le triomphe de la vérité

.

Fin des jeux africains Congo 2015: Les athlètes béninois ramènent 5 médailles au bercail


Vues : 2

La délégation béninoise après sa sortie de l’aéroport EPLa délégation béninoise est rentrée au bercail, le samedi 19 septembre 2015, après avoir pris part à la 11ème édition des jeux africains au Congo. Composée d’une vingtaine de membres, elle a été conduite par le directeur de cabinet du ministre de la jeunesse, des sports et des loisirs, ZakaryYolou. Pour M. Yolou,tous les objectifs n’ont pas été atteints. En effet, les athlètes béninois ont décroché 5 médailles dont 3 en argent et 2 en bronze.« Puisque, confie-t-il, des nations sont rentrées avec zéro médaille. On aurait aimé avoir une en or. Mais, ce n’est pas le cas. Et cela n’enlève rien à la bravoure de nos athlètes qui ont défendu les couleurs nationales.» Les médailles ont été remportées par l’équipe nationale de pétanque, Alexis Klégou,Odile Ahouanwanou, Océane Ganiero et Cosme GbodjaAkpoviqui ont terminé respectivement 2ème au tournoi de pétanque, 2ème au tennis, 2ème à l’heptathlon, 3ème au karaté et 3ème au lancer de poids à l’handisport. Il faut rappeler que le Bénin était engagé dans 7 disciplines, à savoir, le tennis, le handisport, l’athlétisme, la pétanque, la gymnastique, le karaté et le volley-ball. Pour ce qui est du classement général, l’Egypte est largement venue en tête avec 193 médailles (76 or, 56 argent et 61 bronze) devant l’Afrique du Sud qui totalise 114 médailles (41 or, 39 argent et 34 bronze)et l’Algérie 3eavec 118 médailles (40 or, 42 argent et 36 bronze).

Ils en parlent…

Ali Yaro, directeur des sports d’élite: «La moisson est bonne contrairement à Maputo »
« Je tiens d’abord à remercier tous ces athlètes qui étaient du côté de Brazzaville. Ensuite, tout le public béninois qui a soutenu cette délégation-là de loin. C’est vrai que participer à ces jeux n’était pas évident. Mais nous avons pris le challenge avec un certain nombre de disciplines et à la fin le Bénin se retrouve avec 5 médailles dont trois en argent (tennis, athlétisme et pétanque) et deux en bronze (Karaté do et handisport). Je ne dirai pas que c’est beaucoup, mais ce n’est pas peu non plus. Il y a 4ans à Maputo où on était également, le Bénin n’avait eu la moindre médaille. C’est désormais à nous de faire le point pour voir ce qui a marché, ce qui ne l’a pas été pour orienter les préparations des prochaines expéditions. C’est alors une satisfaction morale pour moi. Déjà, du fait que le Bénin a été présent, ensuite, du fait des performances. Je ne suis pas le directeur technique national, mais j’ai vu des athlètes qui se sont donné à fond. Aussi, j’ai vu des athlètes qui étaient fiers de gagner, pas pour eux, mais pour la nation. Comme je l’ai dit, la balle est maintenant dans notre camp, le camp de tout le monde. Il ne s’agit pas que du Ministère des sports. Il s’agit de tous les acteurs sportifs afin de voir ce qu’il faut faire pour que les performances soient encore meilleures que ce nous venons d’avoir ».

OcéaneGaniero, médaillée de bronze en Karaté: « Le podium n’est pas donné à tout le monde »
« Je suis contente. Pour une première participation, j’arrive à décrocher une médaille, c’est déjà une satisfaction pour moi. Car, le podium n’est pas donné à tout le monde. Mais cela me laisse un goût amer puisque, en quittant Cotonou, j’envisageais remporter l’or. Ce n’est pas arrivé. Je vais donc continuer à travailler dans l’espoir de m’améliorer pour faire forte impression à d’autres compétitions, comme l’open de Paris auquel je compte bien prendre part au début de l’année prochaine ».

LatédjouLigali, capitaine de l’équipe nationale de pétanque, médaillée d’argent: « Ma joie n’est pas totale »
« Je suis heureux. Mais ma joie n’est pas totale. Parce que notre ambition n’a pas été satisfaite. Nous voulons être les champions d’Afrique. Mais, malheureusement, on a échoué à la deuxième place. C’est dû à l’accumulation de matches. Aussi, lors du match contre le Burkina, nous avons fait 2h30 minutes de jeu. C’était très épuisant. Ce qui a fait qu’en finale, nous n’avons pas pu assurer. On n’a eu que 15minutes de repos. Ce n’était pas suffisant. Bon, c’est aussi cela la compétition. On rend grâce à Dieu. Notre niveau, les gens ont souhaité l’atteindre et ils n’ont pas pu. Ce qui nous reste à faire, c’est de continuer sur notre lancée et nous améliorer ».
Réalisation: Anselme HOUENOUKPO

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page