.
.

Le triomphe de la vérité

.

Clôture de la 20ème session extraordinaire du CIP-UEMOA: Mieux contribuer à la décentralisation dans l’espace Uemoa


Vues : 0

Yahouédéhou Janvier EPLes députés membres du Comité interparlementaire de l‘Union économique et monétaire ouest africaine (Cip-Uemoa) se sont réunis à Cotonou, du 14 au 19 septembre 2015, dans le cadre de la 20ème session extraordinaire du Cip-Uemoa. A l’issue de cette session, plusieurs recommandations ont été faites pour améliorer le processus de la décentralisation dans les Etats membres de l’Union.

Démarrée le lundi 14 septembre 2015, la 20ème session extraordinaire du Cip-Uemoa qui portait sur le thème « Les collectivités territoriales : quelle réalité dans l’espace Uemoa » a connu son épilogue sur une note de satisfaction. Les députés membres de ce comité ont renforcé leurs connaissances et reçu assez d’informations sur le processus de décentralisation. Après une prise de conscience des enjeux et conditions de création des collectivités territoriales, leur mode de fonctionnement, les ressources techniques et financières dont elles disposent, ils ont recommandé à la Commission de l’Uemoa la mise en œuvre des critères de convergence des politiques de décentralisation et de développement des collectivités territoriales. Ils ont recommandé aux Etats membres de l’Uemoa de veiller au découpage pertinent des collectivités territoriales, de favoriser la viabilité des collectivités territoriales par le transfert effectif des compétences et des ressources appropriées, d’accroitre  le pouvoir fiscal des collectivités territoriales et leurs capacités de nouer des partenariats. Les députés ont recommandé la mise en place d’une cellule de réflexion en vue de proposer des solutions pour une dynamisation du CPP. A cet effet, ils se sont engagés à renforcer les capacités des parlementaires en matière de veille, d’alerte, de prévention et de règlement des conflits puis à nouer des relations de coopération et de partenariat avec les parlements nationaux et les organisations régionales et internationales dans les domaines de la prévention et de règlement des conflits. Des recommandations qui, selon le président du Cip-Uemoa, l’Honorable Janvier Yahouédéou, seront entendues pour faire bouger les lignes. A ce propos, il n’a pas manqué de convier les députés à œuvrer pour l’approfondissement de ce maillon clé de la démocratie à la base.
Rastel DAN (Coll.)

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page