.
.

Le triomphe de la vérité

.

3ème édition du Salon international de la musique africaine (SIMA): Sagbohan Danialou, Sessimè, John Arcadius… en concert live demain


Vues : 3

Sagbohan Danialou EpDemain, samedi 19 septembre 2015, les portes de la 3ème édition du Salon international de la musique africaine (SIMA) seront closes. Mais d’une belle manière. C’est ce que le promoteur de cet événement itinérant au Bénin, Eric Gbèha, assisté des membres de son staff, a annoncé ce jeudi aux journalistes. C’était à l’auditorium de l’Institut Français de Cotonou à travers une conférence de presse qu’il a animée. On retient, en effet, qu’après la soirée Hip-Hop tenue hier jeudi à l’Institut français de Cotonou, un géant concert sera organisé demain, samedi 19 septembre 2015, pour clôturer la 3ème édition du SIMA. Des têtes d’affiche de grands calibres sont annoncées à ce concert live. On retient, selon le point fait par Eric Gbèha, des artistes de la trempe de Sagbohan Danialou  qui parraine d’ailleurs l’événement, Sessimè et Faty, le groupe Gangbé Brass Band et Yaya Yaovi du Bénin,  Nasty Nesta du Cameroun, Ami Yéréwolo du Mali, Keur Gui du Sénégal, Sewa du Nigeria, Askanyi de la Belgique, Scen’Art du Gabon et Dicko Fils du Burkina-Faso. Une armada de talents qui promet donner le meilleur de ce qu’ils savent faire au public. Et c’est justement pour ça que le président du Bureau Export de la Musique Africaine (BEMA), Keira Fodéba Isto et son vice-président, Eric Gbèha, l’organisateur en chef du SIMA-Bénin, ont invité les populations à faire le déplacement massif vers le Stade de l’Amitié de Kouhounou, ce samedi, afin de vivre l’événement. Surtout qu’elles n’auront rien à dépenser, étant donné que le spectacle est gratuit. Une option qui, aux dires de Eric Gbèha, vise à mobiliser réellement le public autour des artistes. Surtout que, selon ses explications, l’objectif du SIMA, « c’est de créer un marché africain pour les artistes » afin qu’ils puissent mieux vendre leurs talents. Et c’est ce qui justifie d’ailleurs l’engouement des jeunes talents comme Keur Gui du Sénégal, Scen’Art du Gabon, Dicko Fils du Burkina Faso et Ami Yéréwolo du Mali sélectionnés par le jury international pour enrichir leur carrière sur l’événement. « Après 10 ans de carrière, c’est maintenant que je suis invitée sur un grand événement comme le SIMA. Pour moi, c’est un rêve qui vient d’être réalisé. Et c’est pourquoi je soutiens totalement les organisateurs du SIMA », a confessé Ami Yéréwolo pour ainsi souligner la pertinence du SIMA. Un événement qui, après avoir été tenu en 2013 au Cameroun, 2014 à Dakar au Sénégal, s’est invité cette année au Bénin avant de poursuivre son chemin vers d’autres pays, selon les promesses faites par ses initiateurs.

Donatien GBAGUIDI

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page