.
.

Le triomphe de la vérité

.

En marge de sa visite à Djougou: Boni Yayi menace les députés de l’opposition


Vues : 10

boni-yayi-2 net« Je suis tout le monde…Je suis très sérieux…Je suis le seul élu légitime. Ça suffit comme ça, je le dis à l’attention de tout le monde». Ce sont, entre autres, les propos d’une rare violence tenus samedi par le chef de l’Etat à Djougou, en marge de l’inauguration de l’hôpital de zone de la ville et du lancement de la construction d’un gazon synthétique sur le stade de Djougou. Pour Boni Yayi qui s’exprimait entouré des ministres Allassane Djimba et Idrissou Safiou Affo, les députés qui l’attaquent à l’Assemblée nationale l’injurient, et sont par conséquent, irresponsables. Il menace alors de répondre. De quelle manière ? Difficile de le dire. Voici un extrait des propos de Boni Yayi ce week-end à Djougou.
« Vous ne pouvez pas faire venir des Indonésiens pour diriger le Bénin en qualité de ministre. J’ai toujours demandé qu’ils soient de vrais patriotes et que chacun réponde de ses actes. De grâce, ne mettez pas sur mon dos ce que chacun fait et qui affaiblit la République. Dans les grandes démocraties, les responsabilités sont assumées. On n’impute pas au chef ce que les autres font. J’invoque les uns et les autres. Le vrai peuple, c’est vous. Je sais que vous me comprenez.  Mais certains députés ne comprennent pas. Il faut oublier la haine, la méchanceté, les injures. Il faut en finir pour que notre nation soit unie. Chacun a son rôle. J’ai été élu au suffrage universel. Je n’ai pas fait un coup d’Etat, mes chers compatriotes. On peut faire des débats dans l’enceinte parlementaire. Il faut respecter le président de la République qui est une institution. Autrement, on est mal élevé en s’en prenant à sa personne. Nous allons régler cela. Je m’en occupe personnellement, parce qu’il faut absolument un Etat fort. La démocratie ne signifie pas un Etat faible. Si un ministre pose un acte, il faut qu’il l’assume. Si quelqu’un pose un acte, il faut qu’il l’assume. C’est irresponsable de l’imputer au président. Même quand on cherche le pouvoir, ce n’est pas de cette manière. Nous voulons la paix, mais la paix ce n’est ce n’est pas au bout des lèvres. Celui qui injurie le président de la République, le seul légitime de la République, sur toute l’étendue du territoire national, ceux-là qui sont élus sur la base de simples circonscriptions, ne peuvent pas se donner ces moyens au nom de l’immunité parlementaire et s’en prendre au président de la République. C’est irresponsable, totalement irresponsable. »
Wandji A.

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page