.
.

Le triomphe de la vérité

.

Des balles de coton à la Sonapra: Le DG Jacob Ichola travaille à une évacuation urgente


Vues : 14

DG  SONAPRA  COTEBLe directeur général de Sonapra a effectué du 16 au 20 août 2015 une tournée dans les usines d’égrenage en vue du désengorgement des usines et des préparatifs de la campagne d’égrenage  2015-2016.

Plusieurs usines ont été visitées, notamment, celles de Parakou 1, Parakou 2, Nikki, Bohicon 1, Bohicon 2 et IBEC de Kétou. Sur le terrain, le directeur général de la Sonapra  a constaté qu’il y a encore beaucoup de balles non convoyées au Port Autonome de Cotonou alors que des engagements de la Sonapra vis à vis de ses  partenaires  commerciaux ne sont pas totalement honorés.  Dans ces conditions, il a donné des instructions fermes aux fins d’une évacuation rapide des balles au Port Autonome de Cotonou (Pac). Il a aussi  profité de cette tournée pour rendre visite au maire de Parakou, au Complexe textile du Bénin (Coteb) et lancé l’atelier de validation des données de mise en place des intrants coton avec les responsables du développement rural (RDR) de la zone nord.
La tournée du directeur général de la Sonapra dans les usines d’égrenage a commencé par l’usine de Nikki qui regorge d’une grande quantité de balles de coton. Sur le terrain, il a constaté que le manutentionnaire de l’usine est défaillant. Sur place, il a pris ses responsabilités en le limogeant et  en recrutant des ouvriers pour faire les travaux. Des instructions fermes ont été données au chef d’usine de Nikki pour une évacuation diligente des balles sur le Port Autonome de Cotonou (Pac).  C’est le même discours à l’usine de Kétou où sont aussi entreposées un grand nombre de balles non convoyées sur Cotonou.  A  Bohicon 1 et 2, la situation est moins critique mais des balles sont aussi à évacuer de ces usines. Face à ce constat peu reluisant, le directeur général de la Sonapra est descendu en urgence à la direction générale où, il a eu en urgence une séance de travail avec la direction commerciale. Des recommandations ont été faites au directeur commercial et des instructions lui ont été données pour une résolution rapide des problèmes. Signalons que le directeur général a visité aussi le Coteb, encouragé les agents de cet important outil de transformation du coton béninois et les a rassurés de la disponibilité de la Sonapra à faire ce qui est de son possible pour les aider. Il en a profité pour procéder au siège du PDAC à Parakou, au lancement de l’atelier de validation des données de mise en place des intrants coton avec les RDR du Borgou/Alibori et de l’Atacora/Donga. C’est pourquoi, il a demandé aux participants de donner le meilleur d’eux-mêmes pour sortir des chiffres non contestables et crédibles. L’occasion était aussi propice pour faire une visite d’amitié au maire de Parakou pour lui présenter ses civilités et aborder avec lui les questions du développement de Parakou, notamment, des zones marécageuses à valoriser. En réalité, cette tournée lui a permis de toucher du doigt, la réalité de la situation sur le terrain et de prendre les décisions qui conviennent.

Hilaire AGOGNON

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page