.
.

Le triomphe de la vérité

.

Visite du ministre du commerce à la CCIB: « J’ai vu une Chambre de Commerce en pleine rénovation » dixit Ibrahim Kombiénou


Vues : 3

Miinistre et le président SatchiviDepuis sa prise de fonctions, le tout nouveau ministre de l’industrie et du commerce (Mic), Ibrahim Pocoun Damè Kombiénou va au contact des structures sous tutelle. Dans la soirée du jeudi  20 août 2015,  c’est le tour de la Chambre de commerce et d’industrie du Bénin (Ccib) d’accueillir l’autorité. Après une visite des locaux, le président de la chambre, Jean-Baptiste Satchivi a présenté le niveau d’avancement des réformes. Au-delà de cette démarche, le président a sollicité de la part de l’autorité, les moyens de financement pour une atteinte effective des objectifs visés. «  Il faut donner à la Ccib les moyens pour qu’elle puisse financer sa mission. Les seuls moyens dont la chambre dispose, sont les cotisations des entreprises » précise-t-il. Prenant la parole, le ministre s’est réjoui des avancés qu’enregistre la chambre. « J’ai été surpris de voir une chambre de commerce en pleine rénovation et ceci venant de leur propre initiative » a déclaré le ministre. C’est à ce titre qu’il a rassuré du soutien du gouvernement. A l’en croire, le gouvernement ne va marchander pas son appui à soutenir la CCIB. Etant donné que le Bénin est dans un système économique libéraliste, le ministre pense que les secteurs privé et public doivent se donner la main pour booster le développement. Car selon lui, on ne peut pas parler de développement sans parler d’industrie et du commerce. C’est pourquoi, il appelle chacun à jouer sa partition  dans le développement économique du Bénin.

Jean-Baptiste Satchivi, Président de la CCIB
« Les seuls moyens dont la chambre dispose, sont les cotisations des entreprises »
« Cette rencontre a été pour nous l’occasion de présenter les nouvelles réformes notamment les plans de rénovation pour lesquels les appels d’offres sont déjà lancés. Nous espérons lancer la réalisation dans le mois de septembre. Nous avons aussi présenté un certain nombre de programmes qui referment des réformes. Nous devons donc réformer l’administration. Dans ce cadre, nous avons eu à revoir toute organisation administrative de la maison. De là, il fallait recruter le secrétaire général et son adjoint qui sont en train d’organiser l’administration afin qu’elle soit capable de servir les entreprises quelque soit leur taille. Nous avons aussi notifié au ministre qu’il fallait que les moyens de financement soit renforcés car qui dit efficacité dit capacité à financer cette efficacité. Il faut donner à la Ccib les moyens pour qu’il puisse financer sa mission. Les seuls moyens dont la chambre dispose, ce sont les cotisations des entreprises. Nous avons  faire parcourir les grandes villes, et avons pu faire l’état des lieux. Nous allons construire des hôtels, des magasins et des annexes afin de mieux susciter les marchés modernes ».

Emmanuel GBETO

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page