.
.

Le triomphe de la vérité

.

Normes de limitation de gabarit: Le CNCB sensibilise les transporteurs de Malanville à Cotonou


Vues : 3

DG CNCBLes transporteurs et chargeurs des véhicules lourds ont été sensibilisés sur les normes de limitation de gabarit, de poids et de la  charge. Cette œuvre a été possible, à travers une campagne de vulgarisation du règlement n°14/2005/CM/UEMOA du 16 décembre 2005, initiée par le Conseil national des chargeurs du Bénin (CNCB) en collaboration avec d’autres structures comme, la Direction générale des transports terrestres (DGTT), le Centre national de sécurité routière (CNSR) et le PETRANS Bénin. C’était du mardi 11 au mercredi 12 août 2015, à Malanville, à Parakou, Djougou, Bohicon et à Cotonou.
Sensibiliser tous les chargeurs et transporteurs sur les dispositions communautaires visant à éviter des surcharges qui entrainent des accidents, la détérioration des infrastructures et du matériel roulant. Telle est la mission que s’est assignée le CNCB à travers cette formation qui a réuni, à Malanville, les transporteurs de ladite commune. Cette formation vise aussi à vulgariser le règlement n°14/2005/CM/UEMOA du 16 décembre 2005, qui porte sur l’harmonisation des normes de limitation de gabarit, de poids et de la charge à l’essieu des véhicules lourds de transport de marchandises, des modalités et procédures de contrôle du respect de ces normes, ainsi que les sanctions pour infraction au respect desdites normes. Au cours de la cérémonie d’ouverture, le Directeur Général du Conseil, Hervé Syrus Fangnigbé a définit l’importance de ce règlement qui vise à améliorer la compétitivité des économies des Etats membres de l’Union pour mieux préserver le patrimoine routier de ces Etats et harmoniser entre eux, les normes et les procédures de contrôle en matière de limitation de gabarit, de poids et de charge à l’essieu. A cet effet, « ladite formation permettra aux transporteurs et chargeurs de s’approprier le contenu pratique du règlement 14 de l’UEMOA, afin d’assurer un développement certain du secteur du transport terrestre de marchandises et par ricochet de l’économie nationale », a-t-il ajouté. Il n’a pas manqué de convier les acteurs à relever le défi de l’harmonisation des procédures et normes en matière de transport terrestre de marchandises dans l’espace UEMOA pour une parfaite intégration régionale. A la suite de l’étape de Malanville, la même séance a aussi été organisée dans d’autres villes telles que : Bohicon, Cotonou, Djougou et Parakou.

Rastel DAN (Coll.)

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page