.
.

Le triomphe de la vérité

.

Crise sociale de 2014: Les organisations syndicales lèvent leur motion de grève


Vues : 26

Syndicaliste béninoisLes responsables de quatre centrales et confédérations syndicales ont donné de la voix. C’était le mercredi 12 août 2015 à la Bourse du Travail. Il s’agit de la  CGTB de Pascal Todjinou, la CSA-Bénin de Dieudonné Lokossou, la Cosi-Bénin de Noël Chadaré et la CSPIB de Christophe Dovonon. Au cœur de cette sortie médiatique, les questions relatives à la grève de 2014, la situation des travailleurs de l’Ocbn, la « tentative de révision de la Constitution par la Cour constitutionnelle » et la question d’âge d’accès à la retraite dans la fonction publique.Les armes à la main, Pascal Todjinou, Dieudonné Lokossou, Noël Chadaré et Christophe Dovonon ont décidé de lever officiellement leur motion de grève suspendue le 15 avril 2014. C’est ce qu’il faut retenir de la déclaration liminaire lue par le secrétaire général de la Cosi-Bénin, Noël Chadaré. « Cela ne veut pas dire que les revendications sont levées », a précisé le secrétaire général de la CGTB, Pascal Todjinou tout en lançant un appel pressant en direction du Gouvernement pour le respect  absolu des engagements pris vis-à-vis des travailleurs. C’est pourquoi, il exige l’application sans faille des points d’accord pour ne pas hypothéquer la rentrée scolaire 2015-2016. En réalité, sur la question, à la lecture du relevé des conclusions, il convient de retenir que, pour compter du 1er septembre 2015, les enseignants vont commencer par bénéficier de 10.000 FCFA avec comme point de départ le 1er janvier 2015. Justifiant la levée de la motion, ils estiment que les négociations ont connu des avancées significatives. Si la grève est le moyen suprême de lutte pour la classe ouvrière, il n’en demeure pas moins que les forces syndicales doivent utiliser aussi intelligemment la voie des négociations pour régler les conflits sociaux lorsque l’opportunité s’offre. C’est d’ailleurs ce qui a permis, note-t-on, d’avoir eu satisfaction sur cinq (05) points de revendications sur les sept (07) contenus dans la motion de grève du 02 janvier 2014.

Ocbn, décision de la Cour et âge de la retraite
Par la même occasion, les conférenciers ont dit leur position au sujet de la situation que traversent les cheminots. Pour Dieudonné Lokossou, « peu importe le capitaliste, sa seule exigence reste que les travailleurs entrent en possession des 20 mois de salaires impayés à ce jour et, mieux, qu’ils soient maintenus dans leurs fonctions, sans quoi, les centrales et confédérations lanceront un grand mouvement ». Ensuite, c’est Pascal Todjinou qui a fustigé avec véhémence la dernière décision de la Cour constitution sur l’âge  de candidature à la présidentielle au Bénin. Contrairement à ce que pense la Cour, le syndicaliste estime que c’est une façon de réviser la constitution. « Nous comprenons qu’après avoir constaté que le canal de l’Assemblée nationale est bloqué pour la révision, Boni Yayi veut utiliser les autres institutions pour atteindre son objectif », a-t-il déploré. Aussi, Pascal Todjinou appelle-t-il les députés de la 7ème législature à la prudence afin que le gouvernement ne les dribble pas. Enfin, la question relative à l’âge d’accès à la retraite a été abordée. Dieudonné Lokossou pense que les députés doivent, une fois encore, bloquer ce projet afin de bouter hors du système les retraités toujours en fonction pour sauver les jeunes diplômés sans emplois.

Emmanuel GBETO

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page