.
.

Le triomphe de la vérité

.

Fin de la crise à l’UAC: Le calme revient sur le campus


Vues : 1

Boni Yayi1Boni Yayi ramène le calme entre enseignants et étudiants en conflit depuis plus de trois mois. La session de rattrapage aura finalement lieu au cours de cette année académique 2014-2015. La décision est tombée à l’issue de la rencontre que le chef de l’Etat a eue le vendredi 07 août 2015 au Palais de présidence de la République avec les différents acteurs en jeu. Etaient convoqués pour les échanges,  le 1er vice-recteur, les recteurs, les enseignants, les syndicalistes du supérieur, les responsables étudiants. Après avoir écouté les différents camps, le chef de l’Etat a appelé au calme afin que la paix revienne dans ce haut lieu du savoir. Ainsi, pour remercier les enseignants de leur volonté à éviter une année blanche à l’Université d’Abomey-Calavi, il a pris l’engagement de les accompagner dans l’organisation de ces sessions de rattrapage. Satisfait de cette décision, le porte-parole des étudiants, le président de la Fédération nationale des étudiants du Bénin (FNEB), Bill Souleymane, a salué la position des enseignants et la démarche du chef de l’Etat pour que l’université rouvre ses portes. Pour lui, « aucune partie n’est gagnante, c’est l’université qui a gagné. Merci aux enseignants et aux différentes autorités ayant pris part à cette médiation ». La décision d’organisation de la session de rattrapage a été accordée suite au respect du préalable ayant porté sur le pardon des étudiants. L’autre point objet d’inquiétude dans les différents camps a été également abordé. Il s’agit de la question de la sécurité  sur le campus. Le chef de l’Etat a promis faire prendre les dispositions sécuritaires qui s’imposent.

Le campus sous haute surveillance

A situation exceptionnelle, mesure exceptionnelle. Comme promis, des dispositions sécuritaires ont été mises en place sur le campus d’Abomey-Calavi. Du constat fait samedi dernier, il se révèle que de grands moyens de sécurité y ont été déployés. En réalité,le chef de l’Etat a fait la promesse de prendre en main la sécurité du campus suite aux plaintes d’insécurité formulées par les uns et les autres, et surtout celles des enseignants qui ont toujours exigé une garantie nécessaire en matière de sécurité avant la reprise des activités pédagogiques. Cette mission a fait renvoyer tous les étudiants toujours présents en résidence universitaire en dépit du bouclage du délai prévu par le calendrier. En réalité, selon le contrat liant ces derniers et le Centre des œuvres universitaires et sociales d’Abomey-Calavi (Cous-UAC), les résidences universitaires doivent être fermées le 31 juillet 2015, date marquant la fin de l’année académique 2014-2015, selon le calendrier du rectorat.Par contre, dans les rangs des étudiants, ça continue de grogner avec la présence des forces de sécurité. Pour ce faire, l’assemblée générale des étudiants initialement prévue pour hier, dimanche 09 août 2015, est reportée pour ce lundi 10 août 2015 à 15 heures. Le campus est  militarisé et interdit d’accès à tout usager.

Brice Sinsin fixe les nouvelles dates de  compositions

 Suite à la rencontre avec le chef de l’Etat, et considérant les engagements subséquents pris en vue de la sécurisation du campus de l’UAC, le recteur Brice Sinsin fixe les nouvelles dates de compositions pour certaines facultés. Il invite par un  communiqué les étudiants à s’apprêter pour les examens de fin du premier ou second semestre, selon les niveaux de cours, et ceci à partir du lundi 10 août 2015. En ce qui concerne le calendrier rendu public, il faut retenir que du 13 au 23 août 2015, les étudiants de la FAST seront soumis aux épreuves. Ensuite, ils seront suivis de leurs camarades de la FADESP qui se soumettront aux examens du 24 août au 02 septembre 2015. Et enfin, la FASEG boucle les examens du 03 au 10 septembre 2015.En attendant, il ne reste que la Flash où les étudiants devront suivre les cours du second semestre avant de composer.

Emmanuel GBETO

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page