.
.

Le triomphe de la vérité

.

Création d’une commission spéciale au sujet de l’affaire PPEA 2: l’Assemblée engage la levée de l’immunité de Kassa


Vues : 1

 Barthélémy Kassa« C’est avec amertume que je voudrais parler de la question sensible de la corruption et l’actualité m’en donne l’occasion. Je voudrais faire allusion ici au scandale de l’eau objet de notre partenariat entre notre pays et le généreux Royaume des Pays Bas à qui j’exprime la gratitude et présente les excuses publiques de tout le peuple béninois ».  Ainsi, le président Boni Yayi  n’a pas raté l’opportunité que lui offrait son dernier message à la nation, dans le cadre de  la fête du 1er août 2015, pour aborder la plus grosse affaire du moment. Mais, cette fois-ci, en s’excusant devant  le pays partenaire, les Pays-Bas, dont les milliards mis à la disposition du Bénin, dans le secteur eau, ont connu d’autres destinations,  abondamment dénoncées ces derniers temps. Le chef de l’Etat a réitéré, une fois encore, l’engagement et la détermination de son Gouvernement à sévir avec la dernière rigueur dans ce dossier. « C’est le lieu de rappeler, une fois encore, à l’opinion  publique que tous ceux qui sont impliqués dans ce scandale dramatique seront sévèrement sanctionnés, selon les rigueurs des lois de la République », a averti Boni Yayi, rapportant une image qui  l’a marqué lors d’une récente tournée dans  le septentrion. « Il me vient en mémoire, raconte-t-il,  l’image de cette femme qui me montrait à Guéné (commune de Malanville) dans une cuvette un liquide jaunâtre comme eau que les humains se partagent encore avec les animaux malgré tous les efforts fournis dans ce domaine. Face à cette triste réalité, comment peut-on expliquer que certains opérateurs économiques et cadres véreux ternissent à ce point l’image du Bénin ? Vous mesurez donc combien je souffre avec vous. » Boni Yayi  regrette, par ailleurs, que «  nous nous trouvions dans un cercle vicieux dans lequel le pouvoir de l’argent téléguide les politiques et l’administration qui influent sur la justice pour promouvoir l’impunité et la grande dépendance de la justice ». Et de préconiser qu’« il nous faut absolument constituer une union sacrée de toutes les forces démocratiques pour dynamiter ce cercle vicieux à l’égard de l’argent. »

Wandji A.

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page