.
.

Le triomphe de la vérité

.

Installation des conseils communaux et élections des maires: LéhadySoglo s’impose à Cotonou grâce aux FCBE


Vues : 1

Léhady V. Soglo prononçant son discours lundi dernier avant...La bataille aura été ardue et longue mais elle a payé en faveur de la Renaissance du Bénin. LéhadySoglo élu maire de la ville de Cotonou en lieu et place de son père, le président-maire Nicéphore Soglo. Cette élection est le fruit d’une alliance RB-RP, FCBE et Réseau Atao.

26 voix sur 26. C’est à l’unanimité que les conseillers RB-RP, FCBE et le seul Réseau Atao ont décidé de confier la municipalité de Cotonou à LéhadySoglo, le président de la Renaissance du Bénin, précédemment  premier adjoint au maire de Cotonou. Ce vote a eu lieu dans une ambiance de fraternité après le retrait des conseillers PRD et UN. En effet, à l’ouverture de la séance par le représentant de la préfecture de Cotonou, les conseillers du PRD et ceux de l’UN dont les ténors, Raphael Akotègnon et Candide Azannaï, ont  remarqué un vice de procédure. Ces derniers s’attendaient à ce qu’il y ait une cérémonie officielle d’installation des conseillers avant le démarrage de l’élection. N’étant pas d’accord par rapport à ce qui allait se passer et se voyant devant une alliance parfaite, ils ont demandé un report. Ce qui n’a pas été accordé puisque le nombre de conseillers prêts pour l’élection était majoritaire. C’est alors que les conseillers PRD et UN ayant à leur tête l’honorable Raphael Akotègnon  ont vidé les lieux laissant la cérémonie se poursuivre. Ainsi, de commun accord, les 21 conseillers RB, les 04 FCBE et le seul Réseau Atao ont procédé à l’élection du maire, de ses adjoints et des chefs des 13 arrondissements de Cotonou.  Ce qui donne la place de premier adjoint au maire à l’ancien député à l’Assemblée nationale, ancien ministre de la Décentralisation, Isidore Gnonlonfoun. Le troisième arrondissement revient d’office à l’honorable Mohamed AtaoHinnouho et le huitième à l’ancien ministre Raphaël Edou. Une configuration qui, en réalité, doit contraindre la maire de Cotonou à plus de sérieux et de rigueur dans la gestion de la cité. Simplement parce qu’avoir comme premier adjoint au maire, ordonnateur du budget quelqu’un comme Isidore Gnonlonfoun, il n’aura pas la tâche facile vue l’expérience et la carrure de ce dernier dans la gestion administrative.

Yannick SOMALON

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page