.
.

Le triomphe de la vérité

.

Polémique au sujet de la Présidence de la région économique de Parakou: L’Assemblée consulaire confirme Kamilou Arouna


Vues : 3

OK EPL’une des grandes décisions issues de la 2ème session ordinaire de l’assemblée consulaire, organisée le samedi 25 juillet dernier a été, la résolution  de la polémique autour de la présidence de la région économique de Parakou. L’élu consulaire El Hadj Kamilou Arouna a été confirmé par ses pairs pour conduire les destinées de cette région économique en attendant la fin des élections au sein du bureau au plus tard dans deux mois. Le ministère, le bureau exécutif et les élus consulaires ont été unanimes au sujet de son maintien à ce poste, ceci pour ne pas en feindre aux textes en vigueur au sein de l’institution.  En déboutant, l’élu consulaire Aladji Bourré déjà membre du bureau exécutif, en qualité de conseiller, l’assemblée consulaire renvoie les protagonistes, en l’occurrence, les 07 élus de cette région à l’élection des deux postes restants, à savoir, les postes de secrétaire général et de trésorier général. En réalité, conformément aux dispositions régissant l’institution consulaire, le dernier paragraphe de l’article 44 des statuts stipule qu’  « ….en cas de décès ou de démission d’un membre du bureau de la région économique, il est procédé à son remplacement ». N’étant dans aucun de ces cas, l’assemblée consulaire du samedi 25 juillet 2015 a juste demandé de s’en tenir au procès verbal de l’élection des organes de la Chambre de commerce et d’industrie du Bénin en date du 25 janvier 2014 qui recommandait de pourvoir aux postes de secrétaire général et de trésorier général. Il faut préciser que le camp de l’élu Bourré avait tenté une destitution du président Kamilou Arouna. Ce qui a conduit à l’implication de la justice par ce dernier, légitimement élu depuis les élections de l’assemblée consulaire du 25 janvier 2014. Actuellement, l’élu Bourré exige le retrait de la plainte actuellement dans les mains du tribunal de Parakou avant que les élections ne soient faites pour pouvoir aux deux postes vacants. C’était d’ailleurs la seule situation qui a bloqué l’élection complémentaire au sein de ce bureau de la région économique de Parakou au cours de la session tenue ce samedi. L’étude de cette situation de crise vient montrer combien le président de la chambre, Jean-Baptiste Satchivi, reste engagé à faire fonctionner tous les bureaux régionaux sous son mandat. Sa neutralité dans cette crise confirme l’intérêt qu’il accorde à l’application de la justice dans les affaires de la chambre.

Emmanuel GBETO

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page