.
.

Le triomphe de la vérité

.

Conclusions du rapport sur l’affaire PPEA II: Les Pays-Bas saluent les mesures prises par le Bénin et attendent des actes concrets


Vues : 5

Suite aux malversations financières révélées dans le dossier relatif au Programme pluriannuel du secteur de l’eau et de l’assainissement (PPEA II), le gouvernement béninois a fait recours au cabinet de renommée internationale, KROLL, en vue d’un audit. Au lendemain de la publication des conclusions de cet audit, l’ambassade des  Pays-Bas, à travers un communiqué, a annoncé attendre du Bénin un engagement en vue d’éviter de nouvelles malversations.

D’après ce communiqué, les mesures prises par le Bénin sont saluées par la ministre néerlandaise du Commerce extérieur et de la Coopération au développement, SEM Lilianne Ploumen, qui a apprécié la volonté du Gouvernement d’œuvrer pour le bon aboutissement du processus en s’attaquant au fléau de la mauvaise gouvernance. Elle a aussi apprécié la qualité du rapport publié le vendredi 24 juillet 2015, issu d’une investigation indépendante commanditée par le Gouvernement  grâce à la création de plusieurs cellules dont le  Bureau de l’auditeur général ainsi que les différentes mesures administratives et judiciaires annoncées y inclus celles devant la Haute Cour de Justice. Des démarches qui, selon SEM Lilianne Ploumen, constituent un début de solution utile dans le cadre de sa résolution. Dans l’attente d’une réponse à ce rapport, la ministre néerlandaise du Commerce extérieur et de la Coopération au Développement annonce la mise à disposition du Royaume des Pays-Bas, dans les prochaines semaines, des propositions détaillées du gouvernement béninois en vue d’éviter, dans le futur, de nouvelles malversations, et d’assurer que la population bénéficiera des fonds qui lui sont destinés. Ce n’est que sur la base de ces conclusions et  engagements que Madame Ploumen décidera du futur des relations dans le domaine de la coopération entre le Bénin et les Pays-Bas, a précisé le communiqué. Pour rappel, les conclusions issues du rapport publié par le cabinet KROLL ont révélé des détournements ne concernant pas uniquement les fonds néerlandais mais aussi d’autres sources de financement dont le budget national, contrairement au rapport publié par le cabinet FCG.

Rastel DAN

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page